ARSÈNE LUPIN, GENTLEMAN CAMBRIOLEUR DE MAURICE LEBLANC

Arsène Lupin, gentleman cambrioleur de Maurice Leblanc par Livrepoche.fr

Arsène Lupin, gentleman cambrioleur (Saga Arsène Lupin #1) de Maurice Leblanc

Le résumé de l’éditeur de poche, iciVif, audacieux, impertinent, rossant sans arrêt le commissaire (qui ici, en l’occurrence, s’appelle l’inspecteur Ganimard), traînant les cœurs après lui et mettant les rieurs de son côté, se moquant des situations acquises, ridiculisant les bourgeois, portant secours aux faibles, Arsène Lupin, gentleman cambrioleur est un Robin des Bois de la «Belle Epoque».
Un Robin des Bois bien français : il ne se prend pas trop au sérieux, ses armes les plus meurtrières sont les traits d’esprit ; ce n’est pas un aristocrate qui vit comme un anarchiste mais un anarchiste qui vit comme un aristocrate. Arsène Lupin, après plus d’un demi-siècle, n’a pas vieilli. Il ne vieillira jamais en dépit de son chapeau haut de forme, de sa cape et de son monocle.

Back to basic. Arsène Lupin, gentleman cambrioleur, (1907) premier de la saga. Sous forme de recoil de nouvelles, cet opus nous dresse le portrait du célèbre cambrioleur protéïforme. Et je n’ai jamais lu de recueil de nouvelles aussi stimulant dans l’enchainement et aussi cohérent. Ces nouvelles (ou plutôt chroniques) sont si biens montées l’une avec l’autre que ce recueil n’est pas loin de ressembler à un roman.

Pour un roman du début du siècle, le rythme et la fraicheur sont incroyable. Maurice Leblanc parvient à nous transmettre une joie communicative (celle d’Arsène Lupin)  et une certaine excitation de lecture, une exaltation stimulante. Quel personnage tout de même.

Si on assimile rapidement la mécanique, si on arrive à deviner l’astuce ou à démasquer Arsène Lupin dans chaque nouvelle, cela n’enlève en rien l’intérêt porté à la lecture et montre, malgré tout, une inventivité et une créativité de Maurice Leblanc incroyable.

Arsène Lupin, gentleman cambrioleur, c’est le genre de livre qui ne se prend pas au sérieux mais qui est écrit avec sérieux, dans sa construction, dans son équilibre narratif, dans son rythme, etc. Et c’est avec un spectre large de points de vue qu’on fait la connaissance du personnage principal et un spectre aussi large de situations qui dessine le mythe. Mais il reste fuyant, sa caractéristique première, et c’est un vrai délice de lecture.

je me suis lancé dans un challenge sur Livraddict.fr ayant pour objectif de lire un maximum de romans de la saga Arsène Lupin. J’avais commencé par L’éclat d’obus (#8).

N’hésitez-pas à venir nous rejoindre pour découvrir (comme moi) ou redécouvrir ce personnage.


La saga Arsène Lupin

#1 Arsène Lupin, gentleman cambrioleur

#2 Arsène Lupin contre Herlock Sholmès

#3 L’Aiguille creuse

#4 813 / La double vie d’Arsène Lupin

#5 813 / Les trois crimes d’Arsène Lupin

#6 Le Bouchon de cristal

#7 Les Confidences d’Arsène Lupin

#8 L’éclat d’obus

#9 Le Triangle d’or

#10 L’Île aux trente cercueils

#11 Les Dents du tigre

#12 Les Huit coups de l’horloge

#13 La Comtesse de Cagliostro

#14 La Demoiselle aux yeux verts

#15 L’Agence Barnett et Cie

#16 La Demeure mystérieuse

#17 La Barre-y-va

#18 La Femme aux deux sourires

#19 Victor, de la Brigade mondaine

#20 La Cagliostro se venge

#21 Les milliards d’Arsène Lupin

#22 Le dernier amour d’Arsène Lupin


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

8 Comments
  1. Pingback: L'ÉCLAT D'OBUS DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

    • Merci My,
      C’est vrai que Lupin est un personnage qui colle parfaitement avec le style de l’auteur! J’espère que ce sentiment perdure dans tous les romans de la série!

    • Pardon pour cette réponse tardive, je suis passé à côté de ce commentaire très gentil!
      Merci Beaucoup! Et oui, cette une bonne idée de lecture qu’Arsène Lupin! 😉

  2. Pingback: L'AIGUILLE CREUSE DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

  3. Pingback: LE BOUCHON DE CRISTAL DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

  4. Pingback: LA BARRE-Y-VA DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

N'ayez pas peur de commenter