LES CONFIDENCES D’ARSÈNE LUPIN DE MAURICE LEBLANC

Les Confidences d’Arsène Lupin (Saga Arsène Lupin #7) (1913) de Maurice Leblanc…

Le résumé de l’éditeur de poche, ici«Allô, le service de la Sûreté ? M. l’inspecteur principal Ganimard est-il ici ?… Pas avant vingt minutes ? Dommage !… Enfin !… Quand il sera là, vous lui direz ceci de la part de Mme Dugrival… Oui, Mme Nicolas Dugrival… Vous lui direz qu’il vienne chez moi. Il ouvrira la porte de mon armoire à glace et, cette porte ouverte, il constatera que l’armoire cache une issue qui fait communiquer ma chambre avec deux pièces. Dans l’une d’elles, il y a un homme solidement ligoté. C’est le voleur, l’assassin de Dugrival. Vous ne me croyez pas ? Avertissez M. Ganimard. Il me croira, lui. Ah ! J’oubliais le nom de l’individu… Arsène Lupin !»

À l’origine, et cela se ressent, les nouvelle de Les Confidences d’Arsène Lupin alimentaient un magazine. Maurice Leblanc prévoyait-il de les réunir en recueil ou non, toujours est-il qu’il y a une sorte de redondance schématique. et c’est normal puisqu’elle ne sont pas censées être lu l’une après l’autre. De plus Wikipédia annonce que ces histoires se situent avant 813 et L’Aiguille Creuse.

J’ai donc lu Les Confidences d’Arsène Lupin sans trop me passionner car aucune n’allait aussi loin dans la truculence, dans la verve, dans la folie, dans l’ingéniosité que dans les romans.

Je trouve que ces nouvelles apportent un peu de substance pour mieux définir le caractère d’Arsène Lupin mais cela relève plus de l’anecdote. Maurice Leblanc reste dans un univers envolé, ironique (je repense à la dernière nouvelle du recueil) et notre héros favori semble être intouchable, invincible tant il est omniprésent, omnipotent.

Je considère donc Les Confidences d’Arsène Lupin comme un intermède, dispensable pour ceux qui ne veulent pas perdre de temps, obligatoire pour ceux, comme moi qui ne veulent rien rater du célèbre gentleman cambrioleur.


La saga Arsène Lupin

#1 Arsène Lupin, gentleman cambrioleur

#2 Arsène Lupin contre Herlock Sholmès

#3 L’Aiguille creuse

#4 813 / La double vie d’Arsène Lupin

#5 813 / Les trois crimes d’Arsène Lupin

#6 Le bouchon de cristal

#7 Les Confidences d’Arsène Lupin

#8 L’éclat d’obus

#9 Le Triangle d’or

#10 L’Île aux trente cercueils

#11 Les Dents du tigre

#12 Les Huit coups de l’horloge

#13 La Comtesse de Cagliostro

#14 La Demoiselle aux yeux verts

#15 L’Agence Barnett et Cie

#16 La Demeure mystérieuse

#17 La Barre-y-va

#18 La Femme aux deux sourires

#19 Victor, de la Brigade mondaine

#20 La Cagliostro se venge

#21 Les milliards d’Arsène Lupin

#22 Le dernier amour d’Arsène Lupin


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

12 Comments
  1. Pingback: 813 / LES TROIS CRIMES D'ARSÈNE LUPIN DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

  2. Pingback: L'ÉCLAT D'OBUS DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

  3. Pingback: LE BOUCHON DE CRISTAL DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

  4. Pingback: 813 / LA DOUBLE VIE D'ARSÈNE LUPIN DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

  5. Pingback: ARSÈNE LUPIN CONTRE HERLOCK SHOLMÈS DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

  6. Pingback: ARSÈNE LUPIN, GENTLEMAN CAMBRIOLEUR DE MAURICE LEBLANC - Livrepoche.fr

  7. C’est clair que ce recueil est un peu fourre-tout et surtout fait pour montrer les capacités d’ Arsène Lupin à se sortir de n’importe quelle situation.
    Je ne suis pas d’accord avec Wikipédia pour le coup car certaines de ces nouvelles se passent après 813 (je n’ai plus les titres en tête). M’enfin bref, c’est wiki.
    Tu avances drôlement vite dis donc 😉

    • Tu fais bien de me le dire car je recopie sans vérifier!
      Comme toi, j’ai l’impression que j’avance vite mais ce n’est que le numéro #7. Il m’en reste tellement encore!

  8. il faudrait déjà que je commence le tome 1 perso.. Merci d’avoir préciser que c’est un recueil de nouvelles. Comme je les ai pris sur kobo titre par titre, je n’ai pas vérifier .

    • Je pense qu’il est toujours plus intéressant de lire ce genre de série dans l’ordre même si chaque titre peut se lire sans avoir lu les autres!

N'ayez pas peur de commenter