Les Dents du tigre de Maurice Leblanc

Les Dents du tigre (saga Arsène Lupin #11) (1921) de Maurice Leblanc…

Le résumé de l’éditeur de poche, ici: Un fabuleux héritage américain déclenche des crimes en cascade sur le sol français. Si l’on ne retrouve pas les descendants de la famille Roussel, l’argent sera remis à Don Luis Perenna, ancien légionnaire au Maroc, deux fois décoré. Coup de théâtre ! Ce héros est… Arsène Lupin. Il ne lui est pas plus difficile en effet d’être un noble espagnol que le chef de la Sûreté à Paris, d’être vivant tout en étant mort, de sauver la femme qu’il aime des dents du tigre !
Aventurier de génie, homme d’humour qui baptise sa maison « Le Clos des Lupins », tendre amoureux qui risque la mort pour sa bien-aimée, redresseur de torts implacable et juste, Arsène Lupin est toujours aussi puissant, ironique et séduisant. Mais arrivera-t-il à faire cesser ce jeu de massacre ?

Onzième tome de la série, Les Dents du tigre nous entraîne dans une nouvelle aventure de notre gentleman cambrioleur préféré, Arsène Lupin. C’est vrai, je n’en connais pas d’autre. Maurice Leblanc, toujours dans l’objectif de renouveler la manière de mettre en scène son héros, est ici un peu plus dans les standards avec un personnage qui est central à l’histoire et dont il est le noyau.

Pas facile de se renouveler de façon drastique. Dans Les Dents du tigre, il y a tous les ingrédients propre à la saga Arsène Lupin et j’ai pu remarquer que Maurice Leblanc avait rendu plus humain notre héros qui dans les tomes précédents était presque intouchable, comme omniscient.

Ici, Arsène Lupin est faillible. On se demande même s’il va, comme d’habitude, débrouiller cette affaire d’héritage complètement tortueuse. On ne sait quoi penser tant les revirements sont innombrables et contradictoires. Et surtout, Arsène Lupin semble presque démunis à résoudre cette affaire.

Par ailleurs, il me semble que le style de Maurice Leblanc se dilue et rend Les Dents du tigre moins échevelé que d’autres tomes. De fait, cet allongement stylistique ralentit le rythme. Est-ce propre à ce roman? Je l’ignore. Mais la fin de L’île aux trente cercueils est dans le même cas.

Malgré ça, l’intrigue de Les Dents du tigreest d’une ingéniosité hors norme qu’il est difficile d’anticiper. Nous allons de surprise en surprise et la tension de l’histoire nous tient du début à la fin. Difficile de ne pas être conquis.


La saga Arsène Lupin

#1 Arsène Lupin, gentleman cambrioleur

#2 Arsène Lupin contre Herlock Sholmès

#3 L’Aiguille creuse

#4 813 / La double vie d’Arsène Lupin

#5 813 / Les trois crimes d’Arsène Lupin

#6 Le bouchon de cristal

#7 Les Confidences d’Arsène Lupin

#8 L’éclat d’obus

#9 Le Triangle d’or

#10 L’Île aux trente cercueils

#11 Les Dents du tigre

#12 Les Huit coups de l’horloge

#13 La Comtesse de Cagliostro

#14 La Demoiselle aux yeux verts

#15 L’Agence Barnett et Cie

#16 La Demeure mystérieuse

#17 La Barre-y-va

#18 La Femme aux deux sourires

#19 Victor, de la Brigade mondaine

#20 La Cagliostro se venge

#21 Les milliards d’Arsène Lupin

#22 Le dernier amour d’Arsène Lupin


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

4 comments to “Les Dents du tigre de Maurice Leblanc”

N'ayez pas peur de commenter