MARTIN EDEN DE JACK LONDON

Martin Eden de Jack London par Livrepoche.fr

Martin Eden (1909) de Jack London…

Le résumé de l’éditeur de poche, FolioMartin Eden, un marin de vingt ans issu des quartiers pauvres d’Oakland, décide de se cultiver pour faire la conquête d’une jeune bourgeoise. Il se met à écrire, et devient un auteur à succès. Mais l’embourgeoisement ne lui réussit pas… Désabusé, il part pour les îles du Pacifique. Ce magnifique roman paru en 1909, le plus riche et le plus personnel de l’auteur, raconte la découverte d’une vocation, entre exaltation et mélancolie. Car la réussite de l’œuvre met en péril l’identité de l’écrivain. Comment survivre à la gloire, et l’unir à l’amour, sans se perdre soi-même? Telle est la quête de Martin Eden, le marin qui désire éperdument la littérature.

Avant tout, ne lisez pas de préface. J’ai fait cette erreur et je me suis magistralement spolié la fin! C’est décidé, je ne lirais les préfaces qu’après la lecture du roman. Moi qui ne souhaitais avoir que quelques éléments de compréhension du texte et une petite mise en situation, la préface dévoile tout le roman et sa fin comme si tout le monde était sensé avoir déjà lu Jack London et plus précisément Martin Eden!

Ne lisez pas de préface!

Au delà de ça, il est une rumeur qui tend à laisser penser que Martin Eden serait un roman autobiographique! Philippe Jaworski, traducteur et préfacier de cet oeuvre ne me pense pas. Si la proximité des univers peut suggérer des ressemblances, c’est surtout que le sujet autour de l’écriture, de la littérature et de l’édition crée des ponts qu’il est facile d’enjamber. Martin Eden n’est pas Jack London! Je vais partir de ce postulat.

Je découvre cet auteur avec cet oeuvre. Moins connu que L’Appel de la forêt ou Croc-BlancMartin Eden n’en ai pas moins une oeuvre énorme. J’ai trouvé qu’il y avait dans le texte une puissance incroyable, celle de la volonté intransigeante de Martin Eden, le personnage principal. Ce personnage, projection en forme d’épée tranchante, de Jack London est une personnalité hors norme qui se confronte à la société, à toute la société, qui la questionne, la repousse dans ses certitudes, l’accule à s’avouer ses faiblesses.

L’évolution du personnage est incroyablement bien distillée. Son caractère intègre transcende tout, sa progression intellectuelle et sociale, sa déchéance, son regard sur chacun et le regard que chacun pose sur lui font que Martin Eden est une personnalité à découvrir.

Peu importe après tout de savoir la part autobiographique de la vie de jack London dans celle de Martin Eden. Chaque auteur ne met-il pas un peu de lui dans chacun des personnages qu’il crée! À mon sens, si je devais faire une petite analyse de comptoir, je dirais que Martin Eden est l’auteur que Jack London n’a pas eu les couilles de devenir (pardonnez cette familiarité) bien qu’il en fût assez proche si on considère sa fin douteuse.

Sous une forme très « classique », Jack London nous raconte cette histoire de manière linéaire, sans fioritures, plutôt frontalement, simplement. Il y a quelques longueurs laborieuses, quelques précisions descriptives peu stimulantes pour la lecture mais tellement pour préciser et affiner le caractère du personnage.

Cette première lecture de Jack London m’a donné très envie d’en savoir plus sur l‘auteur, sur ses grands classiques comme ses autres oeuvres.

Vous avez peut-être des titres à me proposer?


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 Comments
  1. Pingback: FACTOTUM DE CHARLES BUKOWSKI - Livrepoche.fr

  2. Pingback: MRS DALLOWAY DE VIRGINIA WOOLF - Livrepoche.fr

N'ayez pas peur de commenter