Les Aventuriers de la Mer 1, Le vaisseau magique de Robin Hobb

Les Aventuriers de la Mer 1, Le vaisseau magique (1998) de Robin Hobb, traduit par Arnaud Mousnier-Lompré…

Le résumé de l’éditeur: Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates… Et sont surtout l’objet de toutes les convoitises. Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s’approprier son vaisseau, car l’héritage d’une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d’autres dangers se profilent à l’horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien…

Je vais pas faire une longue chronique sur Le vaisseau magique, cela n’aurait pas de sens. Le premier tiers en livre de poche d’un tome VO, lui-même le premier tome d’une trilogie. Du coup, pour Robin Hobb, ce premier tiers est une introduction à la trilogie Les Aventuriers de la Mer, qui s’inscrit, mais c’est pas flagrant dans ce roman, dans la continuité de L’Assassin Royal.

Au lieu de ne suivre qu’un personnage central, la narration se déploie autour de plusieurs. Je n’ai pas encore l’impression d’une intrigue générale mais Le vaisseau magique nous présente la situation, l’univers, ses tensions, ses règles, sa magie. À la fin, j’ai eu le sentiment que les pions étaient posés et que cela pouvait démarrer.

Il y a quelques idées bien pensé et c’est surtout la précision de ce nouvel espace qui m’a séduit. On est jamais perdu. J’ai déjà commencé la suite, Le navire aux esclaves afin d’être au plus proche, en terme d’immersion, de la lecture du volume original.

Stylistiquement, Robin Hobb une particularité (déjà dans L’Assassin Royal). C’est un style qui se dévore lors de longues lecture alors qu’il se trouve plus laborieux avec une lecture hachée comme il m’arrive de le faire parfois, 10 minutes par ci, 10 minutes par là.

Aventure à suivre donc.


L’Assassin Royal, premier cycle

#1 L’apprenti assassin

#2 L’assassin du roi

#3 La nef du crépuscule

#4 Le poison de la vengeance

#5 La voie magique

#6 La reine solitaire

Les Aventuriers de la Mer

#1 Le vaisseau magique

#2 Le navire aux esclaves

#3 La conquête de la liberté

#4 Brumes et tempêtes

#5 Prisons d’eau et de bois

#6 L’éveil des eaux dormantes

#7 Les Seigneurs des trois règnes

#8 Ombres et flammes

#9 Les marches du trône

L’Assassin Royal, deuxième cycle

#7 Le prophète blanc

#8 La secte maudite

#9 Les secrets de Castelcerf

#10 Serments et deuils

#11 Le dragon des glaces

#12 L’homme noir

#13 Adieux et retrouvailles

L’Assassin Royal, troisième cycle

#14 Le Fou et l’Assassin

#15 La Fille de l’assassin

#16 En quête de vengeance

#17 Le Retour de l’assassin

#18 Sur les rives de l’Art

#19 Le destin de l’assassin


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

4 comments to “Les Aventuriers de la Mer 1, Le vaisseau magique de Robin Hobb”
  1. C’est le premier livre que j’ai lu de l’auteure et j’ai été épatée par sa force narrative, sa manière de nous plonger dans son univers. J’ai commencé depuis L’Assassin royal pour suivre la chronologie des cycles et c’est vraiment différent mais tout aussi bon.

    • Tout le monde commence par L’Assassin Royal d’habitude. Cela ne pose pas de problème ou de divulgachage d’inverser?

    • Des Aventuriers de la mer, je n’ai lu que les trois premiers tomes (la première intégrale) donc pas de lien apparent pour le moment avec le reste. Mais quand j’ai su qu’il y avait une chronologie, j’ai mis en pause cette saga pour lire d’abord L’Assassin royal.

N'ayez pas peur de commenter