Le Noël d’Hercule Poirot d’Agatha Christie

Le Noël d’Hercule Poirot (1938) d’Agatha Christie, traduit par Louis Postif…

Le résumé de l’éditeur: C’est la veille de Noël et Simon Lee a invité ses enfants à passer les fêtes auprès de lui dans sa magnifique propriété. Alors qu’ils sont tous réunis dans le salon, le vieil homme pousse soudain un cri effroyable à l’étage. Se précipitant dans son bureau, ils le découvrent gisant dans une mare de sang, la gorge tranchée ! 
Appelé aussitôt sur les lieux, Hercule Poirot va trouver plus de suspicion que d’affliction… 
Était-ce vraiment une bonne idée d’organiser ce réveillon en famille quand chacun semble avoir une bonne raison de haïr la victime ?

Premier Hercule Poirot en ce qui me concerne avec Le Noël d’Hercule Poirot, je découvre le célèbre détective d’Agatha Christie dans un rôle il me semble au second plan puisqu’il est comme invité dans le drame qui secoue la famille Lee. Un observateur qui peu à peu va prendre l’enquête à son compte.

Quasiment un huis-clos, ce roman policier est des plus classiques. Un meurtre mystérieux est commis, un meurtre dont on ne comprend pas le déroulé impossible. Très vite, on sait que seul un membre de la maison est coupable, mais lequel?

Roman dialogues, Le Noël d’Hercule Poirot est un succession d’entretiens, d’interrogatoires dont chacun modifie la perception de l’ensemble des faits, reconstruit la réalité en posant de nouvelles questions. Qui ment et qui est le coupable?

Agatha Christie est joueuse. De petits éléments sont disséminés ça et là mais je ne crois pas qu’il soit possible, par déductions des indices que l’autrice nous révèlent, de démasquer le coupable avant le terme de l’enquête. En tous cas, je n’ai rien vu venir.

Malgré la maitrise totale des codes du genre et l’expérience de l’autrice, je suis un peu déçu par Agatha Christie quand à l’usage d’un même procédé d’enfumage, de masquage, de diversion pour 2 personnages distincts. Ce n’était vraiment pas utile et cela n’apporte rien à l’intrigue sauf à dire que telle coïncidence est hautement improbable.

Voila un donc un roman policier à l’anglaise, tout en atmosphère et fausses-pistes. Je ne pense pas qu’il me marquera plus que ça mais j’aime beaucoup l’efficacité où aucun mot n’est inutile. Je lirais d’autres Hercule Poirot sans en faire un devoir non plus. 


La série Hercule Poirot

19. Le Noël d’Hercule Poirot


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

4 comments to “Le Noël d’Hercule Poirot d’Agatha Christie”
  1. Quant à moi j’avais adoré la résolution de l’intrigue! C’est resté un de mes A.C. préférés. Bon il faut dire que je devais avoir 15 ans quand je l’ai lu, je serais peut-être plus critique maintenant.

    Je suis en train d’en lire un moi aussi, j’adore retrouver l’ambiance!

    • S’il n’y avait eu cette redondance, je l’aurais mieux apprécié, c’est certain. Puis, ce genre de roman gagne lorsque on est moins habitué au genre et à ses ficelles.

    • Je suis comme toi, à lire trop, j’en oublie les intrigues. Elles se mélangent toutes. Ça craint. Celui-là, comme c’est mon dernier Christie, je m’en rappelle encore mais nul doute que lorsque j’en aurait lu un autre, celui-ci me sortira de la tête.

N'ayez pas peur de commenter