Triggerfish Twist de Tim Dorsey

Triggerfish Twist (2002) de Tim Dorsey, traduction de Jean Pêcheux…

Le résumé de l’éditeur de poche: Si l’on en croit les statistiques, Tampa serait la troisième ville des États-Unis pour la qualité de vie. C’est pour cette raison que Jim Davenport, un père de famille originaire du Midwest, accepte sa mutation en Floride. Lorsque les Davenport découvrent leur villa dans Triggerfish Lane, ils pensent avoir trouvé le paradis. Ils ne savent pas encore que Lance Boyle, l’agent immobilier qui a fait fortune après avoir lu Enrichissez-vous en claquant des doigts, est déjà propriétaire de presque toutes les maisons de la rue. Sa stratégie ? Installer les pires voisins possibles, pour que les nouveaux arrivants soient contraints de lui vendre leur maison au rabais. Nous retrouvons Coleman et Serge A. Storms, les déjantés qui ont déjà sévi avec panache dans les précédents romans de Tim Dorsey. Avec un sens du burlesque qui n’appartient qu’à lui, l’auteur s’amuse à renverser les valeurs de l’Amérique middle class, faisant d’un quartier tranquille où il fait bon vivre en famille un véritable décor de carnaval.

Selon Tim Dorsey, et avouons qu’il faudrait toujours se fier aux auteurs, Triggerfish Twist est le premier opus de la Série Serge A. Storms. Non pas le 4e comme l’ordre de parution le laisse penser. Cependant, rassurez-vous, entre Florida Roadkill (présenté comme le 1er mais en fait le 2e) et Triggerfish Twist, il n’est pas très gênant de ne pas les lire dans l’ordre. Le classement qui suit la chronique est celui de l’auteur, le bon ordre.

Autant le dire, c’est un régal. Et ça ne tient pas qu’à une seule chose mais plusieurs. C’est d’abord le ton. On se régale du drolatique des situations qui masque un réel déroutant, burlesque, violent, en un mot, fou. Ce sont les États-Unis. Non, c’est la Floride. Comme une perle qui attire toute une faune de personnages truculents auxquels Tim Dorsey donne magistralement la voix.

Mais c’est magistral aussi dans la structure. Tous ses personnages évoluent dans un ballet chorégraphie à la perfection. Un vrai régal de lecture. Il est jubilatoire de les voir interagir les uns avec les autres. On peut le dire, il y a une sacré bande de sociopathes qui se balade dans Triggerfish Twist.

Tim Dorsey tisse une histoire démente, rondement mené de bout en bout et en un sens, il me fait penser à Chuck Palahniuk (il ne manque pas grand chose pour arriver à hauteur du maître dans mon piédestal). La richesse vient de tous ses éléments thématiques, factuels et structurels. Je conseille activement la lecture de cette Série Serge A. Storms.


Série Serge Storms

01. Triggerfish Twist

02. Florida Roadkill

03. Hammerhead Ranch Motel

04. Stingray Shuffle

05. Orange Crush

06. Cadillac Beach

07. Torpedo Juice

08. …


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

6 comments to “Triggerfish Twist de Tim Dorsey”
    • J’espère avoir été « très » tentant. Je veux relancer la traduction francaise stoppé à 7 tandis qu’il y en a 23 en VO.

N'ayez pas peur de commenter