Orange Crush de Tim Dorsey

Orange Crush (2001) de Tim Dorsey, traduit par Jean Pêcheux…

Le résumé de l’éditeur: Marlon Conrad est devenu gouverneur républicain de la Floride suite au décès accidentel de son prédécesseur. Un père influent et des amis haut placés lui assurent une réélection tranquille, à condition qu’il continue à ne rien faire et à signer des contrats en faveur de tous ceux qui l’ont aidé. Seul petit problème : Marlon a oublié de se faire recenser par le Service national. Pour pallier cette absence de patriotisme préjudiciable, il se fait enrôler dans la réserve et passe deux semaines médiatisées sous les drapeaux. Malheureusement pour lui, voilà les réservistes de son unité mobilisés pour aller en Serbie. Après deux romans burlesques et échevelés qui faisaient voler en éclats les codes du roman criminel, Tim Dorsey va encore plus loin. Il nous entraîne dans une épopée aussi drôle que féroce et met à nu les coulisses du cirque politico-médiatique dans un État qui a beaucoup fait parler de lui lors des deux dernières élections présidentielles.

Je me suis rendu compte que je reculais la lecture d’Orange Crush comme on garde précieusement une bonne bouteille. Tim Dorsey, je m’y lancerais sans vergogne, avec une hâte gourmande si les 24 tomes de la série étaient systématiquement traduits et édités en français. Je ne sais pas pourquoi Rivages ne fait pas un suivi stricto sensu des aventures de Serge Storms. C’est pourquoi, je temporise.

Orange Crush, est le 5e écrit par Tim Dorsey et j’avais vraiment hâte de retrouver Serge Storms. Mais où est Serge Storms ? On suit les péripéties drolatiques et affligeantes d’un homme en campagne électorale avec son lot de corruption, de manipulation, de conflits d’intérêts. C’est génial et fou, excentrique et débridé. J’adore.

Tim Dorsey nous expose la politique américaine comme nul est fort probable qu’elle soit si on enlève les ressorts romanesques d’Orange Crush. Le grotesque, le fait exagéré prend son ampleur dans la crédibilité de son propos. Pourtant, le roman se pare de légèreté, de folie. Mais où est Serge Storms ? À vous de trouver sa cachette.

J’ai une nouvelle fois beaucoup aimé ce raid trip de Tim Dorsey et ce périple en Floride électorale est une franche réussite. Orange Crush m’a emballé avec sa galerie de personnages, leur caractère et leur dialogues.


Série Serge Storms

01. Triggerfish Twist

02. Florida Roadkill

03. Hammerhead Ranch Motel

04. Stingray Shuffle

05. Orange Crush

06. Cadillac Beach

07. Torpedo Juice

08. …