Personne n’est parfait de Donald Westlake

Personne n’est parfait (1977) de Donald Westlake, traduit par Henri Collard…

Le résumé de l’éditeur : Le célèbre avocat J. Radcliffe Stonewiler vient de tirer Dortmunder d’un mauvais pas. Mais, comme le fait judicieusement observer May, sa fidèle compagne : «?qu’est-ce que ça va te coûter???» C’est alors que Dortmunder se souvient de ce petit bristol que l’avocat lui a glissé dans les mains à la fin de l’audience. La carte d’un certain Arnold Chauncey qu’il était censé appeler. De toute façon, pas le temps de se poser des questions?; le téléphone sonne, Stonewiler est au bout du fil, Chauncey attend la visite de Dortmunder. Pourquoi au fait?? Pour commettre un vol, bien sûr. Mais un vol bidon, et pour cela, il faut un voleur honnête. Dortmunder a le profil. C’est le reste qui ne suit pas. Personne n’est parfait.


Série John Dortmunder

#1 Pierre qui roule / Pierre qui brûle

#2 Comment voler une banque / Le paquet

#3 Jimmy the Kid / V’là aut’ chose !

#4 Personne n’est parfait / La Joyeuse magouille

#5 Ça n’arrive qu’à moi / Pourquoi moi ?

#6 Bonne conduite / Le Ciel t’aidera ?

#7 Dégâts des Eaux

#8 Histoire d’os

#9 Au pire qu’est-ce qu’on risque ?

#10 Mauvaises nouvelles

#11 Les Sentiers du désastre

#12 Voleurs à la douzaine

#13 Surveille tes arrières !

#14 Et vous trouvez ça drôle ?

#15 Top réalité


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter