LES COURS DU CHAOS DE ROGER ZELAZNY

Les Cours du Chaos (1980) de Roger Zelazny…

Le résumé de l’éditeur de poche, ici: Le roi Oberon s’est éclipsé pour la seconde fois, laissant sa succession ouverte. Mais le trône n’est plus désormais l’enjeu premier des luttes qui opposent Corwin et ses frères : car Ambre la magique, Ambre et sa Marelle prodigieuse, Ambre, dont notre terre n’est qu’un reflet, risque de disparaître sous les terribles assauts des forces du Chaos.
Pour sauver le royaume, il faudra en dévoiler les ultimes mystères, et comprendre les liens qui l’unissent au Chaos.
Une mission que Corwin pourrait payer de sa vie…

Après avoir terminé le tome 4, La main d’Oberon, j’avais comme l’impression que c’était la fin du Cycle. Ce n’est pas tant que l’histoire se terminait mais me laisser ce sentiment. Mais il y a Les Cours du Chaos, la fin du premier Cycle et ce roman de Roger Zelazny ressemble à un très long épilogue.

C’est peut-être le tome qui m’a le moins plu. Les Cours du Chaos baigne toujours dans l’univers unique développé par Roger Zelazny mais je l’ai trouvé très précipité. La longue fuite de Corwin, le héros nous amène à la fin s’en bien savoir quels sont les tenants et les aboutissants.

Roger Zelazny m’a un peu déçu par cette fin de Cycle Corwin et je m’interroge  à en lire la suite. Je ne dirais pas que Les Cours du Chaos est bâclé, surement ce que souhaitait l’auteur, mais il semble que toute la richesse développée jusque là n’a pas été exploité.

Si vous êtes vraiment fan de style unique, cette série vaut le détour cependant vous aurez compris que je n’en fera pas un dithyrambe. D’ailleurs, je me demande si Roger Zelazny a écrit autre chose (probablement) et si j’ai envie de le lire.


Le Cycle des princes d’Ambres

#1 Les neuf princes d’Ambre

#2 Les fusils d’Avalon

#3 Le signe de la licorne

#4 La main d’Oberon

#5 Les Cours du Chaos

#6 Les Atouts de la Vengeance

#7 Le sang d’Ambre

#8 Le signe du Chaos

#9 Chevalier des ombres

#10 Prince du Chaos


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter