La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette de Stieg Larsson

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette (2006) de Stieg Larsson, Millénium tome 2, traduit par Lena Grumbach et Marc de Gouvenain…

Le résumé de l’éditeur: Tandis que Lisbeth Salander coule des jours supposément tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, plus célèbre et pugnace que jamais, s’apprête à publier dans «Millénium »un dossier aux allures de brûlot sur un trafic de prostituées des pays de l’Est impliquant des personnes haut placées. A son grand désarroi, Mikael n’a plus de nouvelles de Lisbeth depuis des mois, mais il la voit une nuit dans les rues de Stockholm échapper de justesse à une agression.
Quand les deux journalistes qui enquêtaient pour «Millénium »sont assassinés, Lisbeth, suspectée, se retrouve traquée par la police et les médias. Mikael sait ce qu’il lui doit, et compte bien payer sa dette.

C’est sans déplaisir que je me suis lancé dans la suite des aventures de Lisbeth Salander et Mikael Lundquist avec ce tome 2 de Millenium, La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette. Un bon gros pavé pour une intrigue qui touche encore plus personnellement les protagonistes.

J’ai été embarqué et ce, malgré le fait que Stieg Larsson n’est pas dans l’efficacité pure avec de longs passages, de réintroduction des personnages, ce qu’ils sont devenus, avant de lancer le coeur de ce polar, une intrigue qui vise directement Lisbeth.

Et là, on en apprend plus sur ce fascinant caractère féminin, son passé, ses traumatismes, ce qui a construit sa personnalité unique.

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette est long car Stieg Larsson est du genre à tout dire, dans le détail, avec toutes les explications nécessaire à la compréhension. Jamais largué donc malgré une grande quantité de personnages.

C’est donc de belles retrouvailles avec l’équipe du journal Millenium et après ce tome 2, je me demande ce que Stieg Larsson réserve pour le tome 3, La reine dans le palais des courants d’air.


Série Millénium

01. Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

02. La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette

03. La reine dans le palais des courants d’air

04. Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz

05. La fille qui rendait coup pour coup de David Lagercrantz

06. La fille qui devait mourir de David Lagercrantz


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

4 comments to “La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette de Stieg Larsson”
    • Grominou, Arf, tu me tentes. Je croyais ne pas continuer mais je possède les tomes de Lagercrantz alors on verra bien, un jour peut-être ?

N'ayez pas peur de commenter