Un dernier verre avant la guerre de Dennis Lehane

Un dernier verre avant la guerre (1994) de Dennis Lehane, traduit par Mona de Pracontal, Prix Shamus du premier roman policier 1995…

Le résumé de l’éditeur: Amis depuis l’enfance, Patrick Kenzie et Angela Gennaro sont détectives privés. Un dernier verre avant la guerre est leur première enquête.

Roman noir, très noir, les débuts de la paire Kenzie & Gennaro frappe fort. Dennis Lehane s’attaque à une thématique hautement radio-active, une thématique en toile de fond d’Un dernier verre avant la guerre, le racisme et la place des noirs dans la société américaine. Audacieux pour un auteur blanc en 1994. Pour autant, il n’en fait pas un brulot politique ou revendicatif (il s’en faut de peu) et n’oublie pas le plaisir du lecteur qui a envie de suivre une histoire bien menée, palpitante à souhait. Pour le coup, Un dernier verre avant la guerre est bien un roman américain, débridée, sans complexe.

Le roman ne manque ni d’action ni de violence. Courses poursuite et fusillades sont dans la package. Clichés certes mais bien traité par un Dennis Lehane qui tient 2 détectives très intéressant. S’ils sont quelque peu désabusés, leur jeunesse amène une fraicheur à ce récit sous haute tension.

En filigrane, c’est une société malade que raconte Un dernier verre avant la guerre, les relations instables entre noirs et blancs, les injustices et les abus, terreaux depuis toujours pourrie qui débouche à la situation actuelle.

Je lirais avec plaisir les suite des aventures de ses 2 détectives très attachants car j’ai dévoré Un dernier verre avant la guerre.


Série Kenzie & Gennaro

01. Un dernier verre avant la guerre

02. Ténèbres, prenez-moi la main

03. Sacré

04. Gone, baby gone

05. Prières pour la pluie

06. Moonlight mile


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter