Ténèbres, prenez-moi la main de Dennis Lehane

Ténèbres, prenez-moi la main (1996) de Dennis Lehane, traduit par Isabelle Maillet

Le résumé de l’éditeur : Une nuit, la psychiatre Diandra Warren reçoit un appel anonyme et menaçant qu’elle croit lié à l’une de ses patientes. Quand arrive au courrier une photo de son fils Jason, elle prend peur et fait appel à Kenzie et Gennaro.

Que c’est bon de savoir que tel auteur est gage d’une lecture réussie. C’est le cas avec Dennis Lehane et le ce 2e tome de la série Kenzie & Gennaro, Ténèbres, prenez-moi la main. Je l’ai vraiment beaucoup aimé et il contient beaucoup d’éléments positifs.

Tout d’abord, on est en plein dans le genre du roman noir, polar à l’américaine avec détective et enquêtes. De prime abord, on se dit qu’on a déjà lu ça mille fois et en un sens, c’est vrai. Mais à y regarder de plus près, Dennis Lehane ajoute des petites choses qui font une grande différence.

Dennis Lehane ne s’enlise pas dans sa série car dès ce 2e tome, on est déjà dans le fond psychologique de ce que la violence entraine. Les protagonistes semblent plus humains, plus proches des gens qui ne travaillent pas au quotidien dans la haine et le sang, comme moi et comme beaucoup de lecteurs, j’imagine.

Si le coup du flic désabusé est usé à la moelle, dans Ténèbres, prenez-moi la main, tout semble plus crédible comme les personnages au bord de la rupture. D’ailleurs, j’y pense, c’est peut-être car les 2 détectives ne sont pas encore désabusés que leur ressentie sonne plus juste.

Ce qui m’a également plu dans Ténèbres, prenez-moi la main, c’est la localisation de l’intrigue car si cela se passe dans une grande ville, à Boston, Dennis Lehane resserre son action au quartier. Les amis d’enfance, les connaissances, les rumeurs d’autrefois, l’évolution de chacun pour une intrigue d’aujourd’hui. La dimension plus humaine en ressort.

L’intrigue est à la hauteur. Ambitieuse et intime. On plonge dans des horreurs plus crédibles que celles des habituels tueurs en série psychopathes, metteurs en scène du mal, grands participants au concours de celui qui a la plus grosse… paire de cornes pour plaire aux seigneurs des enfers.

Ténèbres, prenez-moi la main, c’est aussi Kenzie & Gennaro, 2 personnages auxquels je me suis attaché. Ils me sont sympathiques même si on est pas dans de l’originalité pure. Mais comment être original dans le genre. Tout n’a-t-il pas été écrit ?

Il est incontestable que Dennis Lehane a un talent romanesque doublé d’un sens du rythme qui maintient la tension du début à la fin. Il ménage les révélations et le suspens avec un équilibre parfait. Donc, j’adore.


Série Kenzie & Gennaro

01. Un dernier verre avant la guerre

02. Ténèbres, prenez-moi la main

03. Sacré

04. Gone, baby gone

05. Prières pour la pluie

06. Moonlight mile


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter