DRAGON ROUGE DE THOMAS HARRIS

Dragon rouge de Thomas Harris par Livrepoche.fr

Dragon rouge de Thomas Harris…

Chronique des autres tomes de la série Lecter:

Hannibal Lecter, Les Origines du mal

Le silence des agneaux

Hannibal

Pas facile de débuter une lecture en ayant autant de connaissance sur une histoire. Tous les romans de Thomas Harris ont été adapté pour le cinema, pour une série et que sais-je encore. De facto, l’intérêt du suspense, l’intérêt d’un thriller est totalement inexistant. Dragon rouge est le premier de la trilogie.  Je mets de côté Hannibal Lecter, Les Origines du mal, 4e opus dévoilant l’enfance de Hannibal Lecter que j’ai choisi de lire en premier.

Le résumé de l’éditeur de poche, ici : Une série de meurtres terrifiants secoue les États-Unis. Tous suivent le même rituel d’horreur, tous sont signés d’un mystérieux Dragon rouge.

Un homme est sur une piste. Il s’appelle Will Graham. Il a déjà démontré par le passé sa curieuse aptitude à se mettre dans la peau des psychopathes, à adopter leur point de vue, à deviner leurs pulsions les plus secrètes.

Dans cette sinistre traque, il doit rencontrer dans sa prison un autre monstre : le diabolique Hannibal Lecter. Pour Graham, commence alors une lente descente aux enfers, dans le sombre psychisme de ces meurtriers en série, au risque de s’y perdre…

De même, la série Hannibal, la série (basée sur Dragon rouge), adapte une période à peine suggérer dans le roman mais le fait si bien, si finement que je m’attendais à tous ses éléments, toute cette profondeur, toute cette densité dans le roman de Thomas Harris, Dragon rouge. Mais tel ne fut pas le cas.

Ma plus grande surprise a été de constater que le personnage que je pensais central à cette saga, Hannibal Lecter, n’apparait qu’en filigrane dans le roman. Son arrestation est préalable à l’histoire qui se révèle être une histoire de tueur en série assez conventionnelle au final.

Pour ce qui est du style de Thomas Harris, je n’ai pas dévoré le livre, j’ai été heurté dans ma lecture, comme bloqué, obligé de revenir en arrière sur certaines phrases. La fluidité qu’il y a avait dans Hannibal Lecter, Les Origines du mal, je ne l’ai pas retrouvé ici.

Bon, bien sûr, c’est un avis à chaud, d’un lecteur déçu, un lecteur avec beaucoup d’attentes. Pour les deux autres romans (Le silence des agneaux et Hannibal), je vais essayer de ne pas m’attendre à quoi que ce soit.

Je conseille donc fortement la lecture du roman AVANT le visionnage de la série Hannibal et je conseille vivement cette série, esthétiquement la plus belle que j’ai jamais vu et une intensité psychologique puissante entre Will Graham et Hannibal « Mads Mikkelsen » Lecter magistral.

 

Livrepoche.fr, un livre, une poche…

3 Comments
  1. Pingback: LE SILENCE DES AGNEAUX DE THOMAS HARRIS - livrepoche

  2. Pingback: HANNIBAL DE THOMAS HARRIS - livrepoche

  3. Pingback: HANNIBAL LECTER (LES ORIGINES DU MAL) DE THOMAS HARRIS - livrepoche

N'ayez pas peur de commenter