LA PRISON DE SIMENON

La prison (1968) de Simenon…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciCombien de mois, d’années, faut-il pour faire d’un enfant un adolescent, d’un adolescent un homme ? À quel moment peut-on affirmer que cette mutation a eu lieu ? Il n’existe pas, comme pour les études, de proclamation solennelle, pas de distribution de prix, pas de diplôme. Alain Poitaud, à trente-deux ans, ne mit que quelques heures, peut-être quelques minutes, pour cesser d’être l’homme qu’il avait été jusqu’alors et pour en devenir un autre.

Stylistiquement sublime, c’est toujours après les premières phrases que je suis complètement charmé par ce que raconte SimenonLa prison n’est pas un titre excitant, la couverture  de l’édition Le Livre de Poche est jolie sans être attractive et même si je connais et adore Simenon, j’ouvre le roman sans passion.

Ce sont les premières lignes où la magie de la lecture opère. Je suis systématiquement surpris par la modernité des oeuvres de Simenon. L’univers qu’il nous décrit dans La prison se révèle, une nouvelle fois, intemporel. À part quelques petits éléments, il est impossible de définir à quel époque se déroule l’histoire. Et celle-ci pourrait même se passer de nos jours. Pas mal pour un roman sorti il y a 50 ans.

La prison, c’est l’histoire d’un couple, une histoire de moeurs qui va au-delà des simples faits pour aller chercher le fondamental, l’essence des choses. Teinté d’une ombre de mystère, La prison dévoile un entrelacs de relation humaines, principalement de relations familiales biaisées et trompeuses.

Fouillant l’âme humaine comme personne, Simenon déploie avec élégance sa prose limpide. Et dans La prison, ce n’est pas tant l’intrigue policière qui prime que la peinture des ses contemporains, et même plus largement, la peinture de ce qui définit notre humanité.

Alors oui, j’ai beaucoup aimé La prison. Un très bon Simenon. Comme souvent! Et je le conseille fortement.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

8 Comments
  1. Je ne connais pas du tout cet auteur..et c’est vrai que le titre et la couverture ne m’auraient pas donné envie de l’acheter! 😀 mais bon, c’est connu, il ne faut jamais se fier aux apparences 😉
    je note…

    • Simenon est un très grand auteur du XXe siècle, souvent connu pour les Maigret mais il est un auteur prolifique avec une quantité énorme d’autres romans d’une qualité incroyable! Il ne faut vraiment pas se fier aux apparences!

    • Personnellement, je n’ai pas encore envie de lire les Maigret, j’ai peur de les lire avec le visage de Kremer en tête (l’acteur des adaptation télé)!

    • Comme toi, les Maigret ne m’attirent pas du tout! Je crois que je les lirais quand j’aurais lu tous les autres! Celui-là pourrait te plaire et bien d’autres également Éléa.

N'ayez pas peur de commenter