LA MÉCANIQUE DU COEUR DE MATHIAS MALZIEU

La Mécanique du coeur de Mathias Malzieu

La Mécanique du coeur de Mathias Malzieu…

J’ai mis beaucoup de temps à ouvrir ce cadeau pour en commencer la lecture. Pourtant, je n’avais pas de réelles raisons. J’aime beaucoup le groupe Dionysos dont Mathias Malzieu est le leader. J’aime plutôt le personnage médiatique qu’il est. Vraiment, je n’avais aucune raison de ne pas lire La Mécanique du coeur.

Le résumé de l’éditeur de poche, iciLe jour de la naissance de Jack, en 1874 à Edimbourg, est si froid que son coeur en reste gelé. La sage-femme qui l’a mis au monde, mi-sorcière mi-chamane, remplace l’organe défectueux par une horloge qu’il ne faut pas oublier de remonter tous les matins. Le garçon doit aussi éviter toute émotion : pas de colère, pas d’amour. Mais il va rencontrer une chanteuse de rue au regard de braise…

J’avais peut-être quelques réticences à retrouver l’univers de Tim Burton dans ce roman clairement annoncé avec l’illustration de couverture réalisée par Karim Friha et Johann Sfar. Et effectivement, il y a du Tim Burton dans ce roman là. Mais ce que Burton met en image magnifiquement, Mathias Malzieu le met en musique et en poésie avec brio. Car il y a de la musique dans le texte de Mathias.

Une musique et un univers vraiment original. Si l’on accepte la parenté timburtoniène on peut profiter pleinement de La Mécanique du coeur qui est un conte acide et beau, intimiste et grandiose. L’histoire de Little Jack que nous conte Mathias Malzieu nous amène d’Edimbourg à Grenade, nous fait partager ses rencontres extraordinaires et dresse peu à peu les fils de l’aventure qui se dessine, implaccablement.

« J’ai beau arroser régulièrement les fleurs de mon souvenir de ma petite chanteuse, elle commence à manquer de sommeil. » Avec une poésie comme celle là, au comble du romantisme, il fait mouche à chaque phrase. La puissance onirique qui se dégage de chaque paragraphe est un vrai régal de lecture. La Mécanique du coeur est un vrai roman de poète, un vrai roman de musicien.

L’histoire d’amour entre Miss Acacia et Little jack est une belle allégorie sur la condition humaine et dépeint une réalité pas follement drôle, teintée de désespérance, à travers les espoirs déçus.

Il ne manque rien à ce roman, que je conseille fortement. Je vais mettre sur ma liste de course son premier roman : Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi.

Un livre, une poche !

2 Comments
  1. Pingback: LE PLUS PETIT BAISER JAMAIS RECENSÉ DE MATHIAS MALZIEU - Livrepoche.fr

  2. Pingback: LE JOURNAL D'UN VAMPIRE EN PYJAMA SUIVI DE CARNET DE BOARD DE MATHIAS MALZIEU - Livrepoche.fr

N'ayez pas peur de commenter