Dans la maison au coeur de la forêt profonde de Laird Hunt

Dans la maison au coeur de la forêt profonde (2018) de Laird Hunt, traduit par Anne-Laure Tissut…

Le résumé de l’éditeur: Dans ce conte envoûtant qui prend pour décor la Nouvelle-Angleterre coloniale, une puritaine bien sous tous rapports disparaît. À moins qu’elle n’ait fui ou abandonné sa famille. À moins qu’elle n’ait été kidnappée puis relâchée dans les profondeurs des forêts du Nord. Seule et sans doute égarée, elle ren­contre une autre femme. Alors tout change.
Au fil d’un voyage qui la mènera dans les bois sombres abritant des loups à la figure quasi humaine, au fond d’un puits tout humide des hurlements des hommes, et sur un bateau magique fait d’ossements, notre héroïne s’apercevra que le mal qu’elle fuit est en elle depuis le commencement.
C’est l’histoire d’un ensorcellement, d’une trahi­son, d’une chasseresse et de sa proie, de dévorations mutuelles, l’histoire de femmes en colère s’émancipant des contraintes quel que soit le prix à payer, quitte à commettre l’indéfendable.

Ne vous y trompez pas, Dans la maison au coeur de la forêt profonde est bien un conte. La couverture de ce roman de Laird Hunt n’est pas trompeuse. Mais un conte c’est un univers soumis à la métaphore, surtout s’il est contemporain . C’est ce que je me suis dit en débutant cette lecture.

J’étais donc dans le conte et surtout dans l’interprétation des choses, des évènements, des personnages. Un jeu de cache-cache, avec Laird Hunt. J’attendais, je voulais y voir le drame que le résumé rend possible. Dans les contes, tout peut être le masque d’autre chose. J’ai échoué à trouver et pire, je ne suis pas certain qu’il y ait quelque choses à trouver. Rien est clair du côté de ce que conclu Laird Hunt sinon qu’on est bien dans un conte. 

À posteriori, l’immersion dans Dans la maison au coeur de la forêt profonde est réussie car on ressent cette ambiance trouble des contes noirs. Les amitiés dont le lecteur doute la sincérité. Des lieux qui sont autant de pièges possibles. On est pas tranquille dans cette lecture.

J’ai ressenti un peu d’ennui après la moitié. Habitué à l’univers, j’attendais quelques relances romanesques qui ne sont pas venues. Le roman ronronne dans son monde. Du coup, je suis pas très emballé par Dans la maison au coeur de la forêt profonde, faut dire, je suis pas grand fan de contes.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter