VORTEX DE ROBERT CHARLES WILSON

Vortex de Robert Charles Wilson…

La trilogie Spin:

Tome 1 Spin

Tome 2 Axis

Tome 3 Vortex

Le résumé de l’éditeur de poche, iciDix carnets lignés ont été trouvés dans le cartable d’Orrin Mather, jeune vagabond interné dans un centre d’accueil de Houston. Ils racontent l’histoire d’un certain Turk Findley qui, en passant un arc temporel des Hypothétiques, a fait un bond de dix mille ans dans le futur et s’est retrouvé sur Vox, un archipel artificiel sur le point de franchir l’arc pourtant fermé qui fait communiquer Equatoria avec le berceau de l’humanité – une Terre à l’agonie devenue toxique et inhabitable. Pour Sandra Cole, le médecin en charge d’Orrin, ce récit n’est qu’un roman de science-fiction plein d’élucubrations sur les Hypothétiques, mais certains faits contredisent cette confortable théorie, car Orrin connaît bien un monsieur Findley, un trafiquant très dangereux…

Suite directe d’Axis, Vortex clôt avec une rare audace la trilogie entamée avec Spin, récompensé par le prix Hugo et le Grand Prix de l’Imaginaire.

Dernier volet de la trilogie Spin de Robert Charles Wilson, Vortex n’est pas une suite directe d’Axis, quoique! On y retrouve quelques personnages. Dois-je en dire plus? Il ne va pas être facile de bien dire ce que je pense de ce tome et de la trilogie car, primo, je n’ai pas aimé ce tome là et deuxio, je n’ai pas trouvé la conclusion pertinente à la trilogie ni aussi intéressante que ce à quoi on aurait pu s’attendre.

Je ne vais pas parler de l’histoire, ce n’est pas mon genre mais là, j’ai presque envie de faire une exception pour que vous sachiez pourquoi je ne suis pas satisfait!

Tout comme de Spin à Axis, un laps de temps conséquent s’est déroulé à l’ouverture de Vortex! Mais malgré cela, c’est le manque d’unité qui me gène. Le sujet principal demeure mais j’ai l’impression de lire un autre roman! Structure différente. Environnement SF différent! Il ne reste que le mystère des Hypothétiques pour nous tenir en haleine!

De plus, il ne se passe pas grand chose en terme d’actions dans Vortex et Robert Charles Wilson apporte sa conclusion sous une forme métaphysique que fictionnelle. Mais il reste flou quand à son idée fondatrice, flou ou pas très intéressant.

Si la lecture est agréable, c’est parce que le style de Robert Charles Wilson est fluide et d’une SF plutôt simple mais selon moi, il étire un peu trop les situations de son histoire, ce qui fait qu’on se retrouve à la fin en se disant que, finalement, il ne s’est pas passé grand chose! Il dilue! Vortex ne déroge pas à cette règle et je suis désolé de ne pas avoir retrouvé le sentiment très positif que j’avais ressenti à la lecture de Spin.

Vortex conclue donc la trilogie Spin de façon décevante à mon goût et, tout comme avec la trilogie Silo, le premier tome est vraiment le tome de le plus intéressant de ses trilogies tandis que les suites sont décevantes.

Je m’interroge encore sur la poursuite de la lecture de l’oeuvre de Robert Charles Wilson! Si vous avez des recommandations, je suis preneur car sans ça, je ne sais pas si je relirais cet auteur!


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

4 Comments
  1. Pingback: AXIS DE ROBERT CHARLES WILSON - Livrepoche.fr

  2. Pingback: SPIN DE ROBERT CHARLES WILSON - Livrepoche.fr

  3. Décidément pas de succès avec la fin des trilogies…

    Tu recommandes la lecture des 1ers tomes, mais j’avoue avoir la crainte en le faisant et en sachant que la fin n’est pas une réussite de générer une frustration par des questions sans réponses etc.
    Alors que faire? Passer mon chemin ou attendre que tu débusques une trilogie qui sera aboutie et de qualité de bout en bout?

    • Dans ces cas là, il vaut mieux ne pas commencer la trilogie, surtout celle de Robert Charles Wilson! En revanche, je pense que tu peux quand même te laisser tenter (vu tout le temps que tu as pour lire) par la trilogie Silo. Elle n’est pas dénué d’un certain intérêt quoique prévisible sur la fin!

N'ayez pas peur de commenter