Le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde

Le Portrait de Dorian Gray (1891) d’Oscar Wilde, traduit par Michel Etienne et Daniel Mortier…

Le résumé de l’éditeur: « L’expression était d’une cruauté atroce. Là, son âme même, émergeant de la toile, le dévisageait et l’appelait à son tribunal. »
Devant son portrait, œuvre d’un de ses amis, Dorian Gray, jeune homme d’une immense fortune et d’une exceptionnelle beauté, fait le vœu de rester tel qu’il est peint, tandis que son image vieillira à sa place. Exaucé par une intervention magique et fatale, Dorian cède alors à tous ses caprices et à toutes ses folies. Dans les quartiers élégants de Londres et les bouges du port, sous le masque de sa beauté intacte, il mène une vie de débauche et de crime. Esthète, monstre, dandy, il a décidé de faire de sa vie une œuvre d’art. Une vie qui ressemble à celle d’Oscar Wilde, que la société victorienne lui fit payer en le condamnant aux travaux forcés…


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

6 comments to “Le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde”
  1. Ce récit je l’ai lu sur mon kobo il y a quelques temps maintenant.. mais dernièrement j’ai lu d’Oscar Wilde  » Le fantôme de Canterville et autres contes » .
    J’avais écouté sur France Culture ( dans un moment d’insomnie, depuis mon mp3) une émission radiophonique sur Le fantôme de Canterville…pas mal du tout! ( contes jeunesse)

N'ayez pas peur de commenter