L’ÉCORCHÉE DE DONATO CARRISI

L’écorchée (2013) de Donato Carrisi…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciSept ans après s’être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. Incapable d’éprouver la moindre émotion et portant dans sa chair la marque des ténèbres, Mila excelle dans la recherche de ceux qui, un jour, se sont évanouis dans la nature. Elle seule ne peut oublier ces « victimes potentielles d’homicides ». Soudain, l’un d’eux réapparaît… et tue. Un à un, ceux dont les portraits ornent les murs des Limbes, reviennent, transformés en assassins. Epaulée par l’agent spécial Simon Berish, expert en interrogatoires et féru d’anthropologie, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une « hypothèse du mal ».

Donato Carrisi maîtrise parfaitement les codes du thriller horrifique et distille dans L’Ecorchée une ambiance flippante à la Seven.

Paris Match

L’écorchée, c’est la suite de Le chuchoteur de Donato Carrisi. C’est ce qui est marqué sur la couverture. On reprend les personnages et nous voila lancé quelques années plus tard dans une nouvelle histoire. Étant donné que j’ai lu Le chuchoteur il y a quelques années, je ne me rappelle pas trop l’histoire sinon que je l’avais bien aimé. Sans plus…

En ce moment, je suis plutôt déçu des thrillers que je lis, déçu par les histoires qui semble toutes être faites dans le même moule. Le syndrome [E] de Franck Thilliez est encore plus frappant pour ce qui est des conventions du genre. Si j’ai repoussé la lecture de L’écorchée faute de motivation, une fois lancé dedans, je l’ai dévoré.

Dans un style fluide, Donato Carrisi m’a fait plonger dans son univers et celui de la protagoniste, Mila, dont j’ai suivi l’enquête avec plaisir. C’est déjà pas mal. mais dans notre univers culturel ultra riche en thrillers (séries, films, livres, vie réelle, etc.) se démarquer avec une histoire originale relève de l’exploit. je cherche mais ne trouve pas d’équivalent au film Se7en. Mais c’est un film.

L’écorchée est dans les standards. Plaisant à suivre, lecture stimulante mais quelques jours après l’avoir terminé, l’effet s’est estompé. Nul doute qu’il rejoigne la cohorte de livres dont il ne me reste qu’un vague sentiment, positif ou négatif. Pour le roman de Donato Carrisi, ça restera positif.

De toute façon, maintenant, en ce qui concerne la lecture de thriller, je cherche plutôt une ambiance, une humeur qu’une histoire originale et renversante. Je serais preneur de conseils dans le genre bien évidement.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

10 Comments
  1. Du Chuchoteur, je me souviens d’une soudaine montée en pression à la toute fin à cause du mec malsain en prison, le genre qui peut se montrer nocif au-delà de son enfermement…
    Et il m’avait pris dans ses filets ce thriller.
    J’ai l’impression que ça a encore une fois bien opéré pour toi. Après comme tu dis, il n’y a rien de phénoménal, rien qui remue comme ce qui nous a secoués dans Seven! Mais il y a une ambiance et parfois, malgré le manque d’originalité, ça suffit. 🙂

    Pour les conseils, c’est fait mais j’ai oublié de citer Robe de mariée de Lemaître ^^

    • Toi aussi tu as bien aimé Se7en! Quelle histoire quand on y repense!
      Pour Carrisi, je vais poursuivre avec Le tribunal des âmes qui est dans la PAL. Pour l’originalité, je vais être patient et peut-être, qu’un jour, il y aura une pépite.
      Je crois que tu m’as déjà conseillé ce roman car il est noté dans ma wish. Le titre est Robe de marié sans « e », bizarre non?

  2. je pense que quand on lit beaucoup de thriller, on cherche toujours un qui va se demarquer des autres. je pense qu’après on devient peut exigent. mais ce que tu dis n’est pas faux. Ensuite, il faut peut être savoir les apprécier pour ceux qu’ils sont même si comme tu le dis y’en a qui manque d’originalité. J’avais bien aimé le chuchoteur et je dois lire celui le mois prochain. Je verrais ce que ça donne

    • C’est pour ça que désormais, je ne cherche plus que le plaisir de me plonger dans un univers glauque et que le déroulé soit le plus agréable. Tant pis pour l’oeuvre ultime!

    • Es-tu en train de me vendre le thriller parfait? Je suis preneur mais exigeant! D’autant que je ne connais même pas l’auteur dont tu parles Indira! Je vais me le noter!

N'ayez pas peur de commenter