L’ÂME DU MAL DE MAXIME CHATTAM

L’âme du mal (2002) de Maxime Chattam…

Le résumé de l’éditeur de poche, ici: Le bourreau de Portland, qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper, est mort. Pourtant le carnage continue.
L’inspecteur Joshua Brolin, qui avait mis ce monstre hors d’état de nuire, doit aujourd’hui poursuivre son double. Cette fois, l’espoir n’est plus permis: le Mal a une grande famille et ses frères sont légion…

Un rythme dynamique, des personnages attachants, des rebondissements incessants.

Le Monde des Livres

Cet ouvrage a reçu le prix Sang d’Encre

Je sens qu’avec cette chronique, je ne vais pas être en accord avec beaucoup des lecteurs de L’âme du mal et au risque de déplaire, je ne suis pas tombé sous le charme de Maxime Chattam.

C’est tout d’abord le choix d’avoir implanté cette histoire aux États-Unis, d’avoir mis en scène des personnages de flics usés jusqu’à la moelle que je trouve dommage. Presque risible tant c’est cliché. D’autant que ça vient d’un français. Un roman de fanboy.

En lisant L’âme du mal, j’ai eu l’impression d’être plongé dans un univers ultra connu, comme Cornwell par exemple. Je ne dis pas que c’est mal mais ça vient un peu tard pour écrire encore avec ces composantes.

Maxime Chattam n’est donc pas très original avec ce roman d’autant que la chute de l’histoire, je l’avais anticipé depuis un moment, même quand il tenté de brouiller les pistes.

C’est aussi son style qui ne m’a pas séduit. Maxime Chattam est très didactique, explicite, démonstratif de ses recherches, de son savoir. Soucieux d’être réaliste, il en devient (un peu) ennuyeux. Qui a dit ringard?

Alors cette, j’ai lu très vite L’âme du mal car ça se lit bien. Mais sans grande passion. D’aucuns relèveront l’horreur de certaines scènes  mais je n’ai pas eu cette impression tant tout ce qui se trouve dans ce roman est remâché depuis 10-20 ans avant sa sortie.

Pour moi, cette Trilogie du mal ne commence pas en fanfare mais avec les 2 autres tomes dans la PAL, nul doute que j’irais jusqu’au bout.

Et vous, êtes-vous fans de ce roman ou le contraire?


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

16 comments to “L’ÂME DU MAL DE MAXIME CHATTAM”
  1. Salut Nico 🙂
    Comme toi, je trouve assez pathétique les auteurs français qui se bornent à faire se dérouler leur roman aux USA. Juste par effet de mode en fait.
    Moi sinon, je suis dans L’appel du néant, qui, lui se déroule en France mais alors il est bourré de sigles à tel point que j’ai hésité à l’abandonner car on dirait que Chattam veut nous donner un cours de criminologie et non pas nous raconter une histoire et c’est juste dommage je trouve…

    • Dans le cas de Chattam, je lui laisse le crédit du doute concernant ses motivations quand à implanter son histoire aux US. J’espère que c’est autre chose que le phénomène de mode.
      À vouloir trop démontrer qu’il maitrise son sujet, qu’il a travaillé dur, qu’il s’est documenté, qu’il a enquêté sur son histoire, il en oublie l’important, c’est nous raconter une histoire. La littérature n’a pas à être documentaire pour nous séduire. L’auteur doit faire un tri et j’aime pas les acronymes non plus.

  2. il faudrait que je le relise en fait.. peut-être que je me laisse aveugler par mon fanatisme 😀 😀 😀
    en ce moment, je lis un polar qui se passe aussi aux USA, écrit par un français ( Retour à Duncan’s Creek, de Nicolas Zeimet), tu connais cet auteur? il y a quelques années j’avais lu  » Seuls les vautours ». C’est pas mal

    • Je ne vais pas tous les mettre dans le même panier. Peut-être même la suite de la trilogie va me plaire.
      Je ne connais pas Zeimet! Je n’ai jamais entendu son nom. C’est bien?

  3. j’ai terminé ce polar hier soir, tard, tellement j’avais hâte de savoir le fin mot de l’histoire!
    Zeimet est méticuleux, l’histoire et les personnages sont bien travaillés, on s’y attache, et le suspens maintenu jusqu’au bout 🙂
    cette histoire vient après  » seuls les vautours », chronologiquement, mais sont indépendantes..
    si tu veux découvrir cet auteur, je te conseille qd même de commencer par  » seuls les vautours », tant qu’à faire..

    • Je me suis noté le titre dont tu parles, ça ne coute rien! Mais avec la quantité de romans dans la PAL, je vais pas l’acheter prochainement…

  4. J’avais vraiment bien aimé aimé ce livre même si je suis d’accord avec toi pour certains points. Toute la documentation autour du métier de flic et des avancées scientifiques m’a paru usée (en même temps, je n’ai pas regardé l’année de la première édition du livre) et c’est vrai que j’ai eu l’impression que le roman était donc un peu vieillot. Quelques clichés se glissent dans l’intrigue mais celle-ci m’a tout de même bien convaincu. Je te conseille In tenebris, le deuxième tome de cette Trilogie du mal qui est pour moi le meilleur des trois.

    • Comme j’ai la trilogie dans un coffret, je lirai les 3 quoi qu’il advienne. La lecture m’a bien plu aussi (je le dis peut-être pas assez bien dans la chronique) mais ce côté vieillot m’a sauté aux yeux et je n’ai pu m’en défaire. Je pense que beaucoup de lecteurs s’en sont rendus compte mais que ça les a moins gêné que moi.

  5. peut-être qu’il a un côté vieillot parce qu’il est sorti il y a presque 15 ans..j’avais dû le lire à cette époque. Si je devais le relire auj, j’aurais peut-être le même sentiment que toi!

    • Qu’il soit sorti il y a 15 ans est possiblement une des raisons. Sans être un spécialiste du genre, je pense que ça copie ce qui se faisait 10 ou 20 ans avant.

  6. Je n’ai lu qu’un seul roman de Chattam jusqu’à présent. Je lui ai reconnu des qualités mais je n’ai pas aimé du tout la manière dont il a pris la main sur la fin pour imposer au lecteur sa vision de ce qu’il supposait être notre attente vis à vis du sort du méchant et donc de comment l’histoire devait se finir.
    Le titre est dans ma bibli, je verrai comment je le réceptionne (en souhaitant ne pas être trop imprégnée de ton ressenti)

  7. Tiens, une lecture que j’ai effectué il y a de cela quelques semaines. Un livre dont j’ai trouvé beaucoup de points négatifs à critiquer… Tellement que pour l’heure, je ne suis pas pressé de me risquer sur le tome II. Bref, je me permets de faire un tour sur ton blog puisque tu as laissé un commentaire sur le mien. A mon tour, je m’autorise à en faire de même et une chose est sûre : ton blog est badass 😮 J’adore comment il est présenté et à l’oeil, le rendu est vraiment très agréable. J’espère recevoir de nouveaux mots de ta part très prochainement 🙂

    • Merci Kah Rane.
      Dans l’absolue, j’essaye autant que je peux d’aller commenter sur les autres blogs, et je ne manquerais pas de le faire avec le tien.
      Et pour Chattam, je vais pas me presser à lire In Tenebris

N'ayez pas peur de commenter