Artères souterraines de Warren Ellis

Artères souterraines (2007) de Warren Ellis, traduit par Laura Derajinski…

Le résumé de l’éditeur: Michael McGill, un détective privé à la dérive, est embauché pour retrouver une version de la Constitution des États-Unis comportant des amendements écrits à l’encre invisible. Depuis les années 50, le précieux document est passé de main en main en échange de services douteux. Pour un demi-million de dollars, McGill va entrer dans ce que l’Amérique a de plus fou, grotesque et déviant. Le premier roman de Warren Ellis, scénariste ayant travaillé sur les comics Fantastic Four et Iron Man, est mené tambour battant par la logique du pire. Il nous entraîne dans l’exploration transgressive d’un pays décadent, à l’aube de découvrir ce qui pourrait modifier son histoire…

Warren Ellis n’est pas le « Ellis » le plus connu mais je dois avouer que j’ai très envi que cet auteur de BD poursuive sa voie romanesque car après un très rafraichissant Normal, voila Artères Souterraines, le road trip underground d’une détective des plus sympathiques.

On peut le dire, ce roman est trash. Extrême. Ça peut choquer les âmes sensibles, les naïfs, les fleurs bleues. Pour moi, le ton que déploie l’auteur en fait une petite perle d’humour noir. Et c’est tout ce que j’aime.

D’aucun verront avec ce roman, la filiation directe de Warren Ellis avec Charles Bukowski. Et, à mon sens, c’est pas faux. Artères Souterraines est un polar déjanté qui contient un nombre record de scènes mémorables, magnifiques de bizarrerie, presque du niveau de Chuck Palahniuk par son côté « explorateur de l’Amérique cachée ».

N’attendez un polar tortueux. L’enquête se tient mais ce n’est pas le plus important. Linéaire, facile, presque redondante dans sa forme mais le roman est court, donc, pas le temps de sentir la répétition du schéma. La conclusion ne m’a pas fait l’effet wouaw que j’ai eu avec Normal.

L’intérêt vient d’une forme de réflexion autour de l’accessibilité presque sans limite des informations qui dévoilent tout aux yeux de tous. Le tout est cachés derrière une aventure foutraque, des personnages extrêmes, des déviances marginales qui deviennent culturellement une norme de bizarrerie. 

Un bon roman que cet Artères Souterraines. Sans prétention. Vivifiant. Du plaisir de lecture tout simplement. Merci Warren Ellis.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 comments to “Artères souterraines de Warren Ellis”
  1. Une filiation avec l’autre Ellis ou pas? Remarque tu en aurais sans doute parlé si c’était le cas.

    J’aime bien l’humour noir, piquant, grinçant quand il est bien tourné, bien posé. Donc à voir si jamais…

N'ayez pas peur de commenter