Willnot de James Sallis

Willnot (2016) de James Sallis, traduit par Hubert Tézenas…

Le résumé de l’éditeur: À Willnot dans l’Arizona, des corps ont été découverts dans une ancienne carrière. Qui les a enterrés là? Des meurtres ont-ils été commis? Le shérif Hobbes fait part de sa perplexité à Lamar, médecin à la clinique locale, qui voit défiler toutes sortes de gens dans son cabinet. Un jour, il a la visite surprise de Bobby Lowndes, un soldat originaire de la ville, qui semblait avoir disparu de la surface de la terre. La réapparition de Bobby est-elle liée à ces cadavres? Une agente du FBI nommée Theodora arrive et repart, sans dévoiler grand-chose. De toute évidence, des mystères planent sur Willnot mais il n’est pas sûr qu’ils soient tous éclaircis. Car la vie ne se laisse pas si facilement appréhender et garde aussi sa part d’ombre.

Willnot est le 3e roman de James Sallis que je lis après Drive (le fameux) et Sarah Jane (le dernier sorti). Toujours chez Rivages noir. Je m’attendais à rien sinon à retrouver ce style, synthétique et évocateur, léger et évident. Et c’est le cas.

Avec James Sallis, ce n’est pas tant une intrigue qu’on vient chercher qu’une atmosphère. Je me suis posé la question de savoir si Willnot est un polar tant la vie quotidienne du protagoniste médecin prend toute la place. Même si on déterre des cadavres, les révélations ne pleuvent pas sur les enquêteurs comme ce qui se fait habituellement. Policier réaliste alors ? En un sens, James Sallis fait du naturalisme.

De loin en loin, James Sallis nous ramène à l’intrigue, sans lourdeur ni fracas mais n’oublie pas le romanesque car Willnot n’est pas qu’atmosphère. Je ne suis pas certain d’avoir compris toutes les conclusions, si celles-ci en était ou non et c’est le seul reproche que je pourrait faire à ce roman, celui de ne pas assez appuyer la compréhension du lecteur. surtout le lecteur distrait que je suis.

En tous cas, la lecture est très agréable par la légèreté du style. James Sallis fait confiance à son lecteur et cela se ressent. Willnot ne sera pas un grand roman mais une oeuvre intéressante, surtout pour qui, comme moi, aime les auteurs avec style.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 comments to “Willnot de James Sallis”
    • Le style devrait te plaire et c’est bien que tu lises celui-là avant de lire Drive ou Sarah Jane qui m’ont plus séduit.

N'ayez pas peur de commenter