Un élément perturbateur d’Olivier Chantraine

Un élément perturbateur (2017) d’Olivier Chantraine, Prix Georges-Brassens 2017, Prix du roman d’entreprise et du travail 2018

Le résumé de l’éditeur de poche, Folio: «J’enroule ma parka Patagonia dans mon sac à dos avant d’entrer, et me saisis d’une chemise cartonnée qui me permet de débouler directement dans les couloirs sans qu’on sache précisément d’où je viens. Ensuite je pose la chemise sur mon bureau et file à la machine à café, généralement en compagnie de Laura, accréditant la thèse de la première pause d’une journée commencée bien plus tôt. Laura est la seule ici à me témoigner un début d’affection, peut-être parce qu’elle n’a pas de chien ni d’enfant à charge.»

Un premier roman à l’humour décapant, qui illustre le rapport ambivalent du héros à la réussite, à la famille, au couple, et à tous types de discours dominants.

Pas spécialement fan de roman contemporain, je profite (et remercie Folio de ce partenariat) pour lire Un élément perturbateur d’Olivier Chantraine. J’espère secrètement ne pas tomber sur ce qui me gâche les lectures du même genre, à savoir les romances insipides ou bien trop peu crédible.

Je me lance. Plutôt curieux et ouvert, je me laisse emporter par l’auteur dans l’univers de cette entreprise assez particulière puisqu’elle est symptomatique de notre société capitaliste et amène une originalité intéressante. Et dans le monde de l’optimisation fiscale, il semble y avoir des personnages particuliers.

J’ai bien aimé le style d’Olivier Chantraine à travers la voix du narrateur/personnage principal. un style teinté d’humour noir et grinçant, décalé comme son héros. Un élément perturbateur est plutôt bien équilibré entre une intrigue (léger suspens), la romance, la critique sociale et l’interaction quotidienne des personnages.

C’est en approchant de la fin du roman que le soufflet se dégonfle un tantinet. L’intrigue, le mystère s’évente rapidement jusqu’à devenir inexistant et la romance grandit. Ça devient moral et on tombe sur les évidences que j’aurais préféré éviter. Qu’à cela ne tienne, on verra bien ce que donne Olivier Chantraine avec un deuxième roman.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 comments to “Un élément perturbateur d’Olivier Chantraine”
  1. Les romans contemporains ne me déplaisent pas, mais je suis attentive au contenu pour savoir s’il me plairait. Là, j’ai dû mal à m’en faire une idée (vu que je ne veux pas lire la 4ème de couverture ^^ ).
    Je ne suis pas très romance non plus alors…

    • Comment fais-tu pour être attentive au contenu sans lire le résumé? Dans les contemporains, j’ai l’impression qu’il y a souvent l’histoire d’amour qui tourne rapidement à la romance (au sens mièvre et convenu du terme).

N'ayez pas peur de commenter