TOTAL KHÉOPS DE JEAN-CLAUDE IZZO

Total Kheops (1995) de Jean-Claude Izzo…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciDu Panier aux quartiers nord, du Vieux Port à l’Estaque, nous suivons les pérégrinations de Fabio Montale, flic déclassé de la Brigade de surveillance des secteurs, fils d’immigrés italiens qui aime les poètes des Cahiers du Sud, la pêche, la soupe au pistou de la vieille Honorine, les bouteilles de Lagavulin, les femmes et Marseille bien sûr.
Il y a vingt ans, il y avait Lole, la belle Gitane, et, autour d’elle, Manu, Ugo, et Fabio. À présent ses deux potes de braquage sont morts d’une balle dans la peau : une pour Manu, puis une pour Ugo venu le venger… L’enquête de Fabio le plonge dans son passé trouble et les plaies à refermer se multiplient. D’autant qu’une de ses amies se fait violer et assassiner.
Dur ! «Total Khéops» comme le chante le groupe IAM. Autrement dit, bordel généralisé, fange pestilentielle dont on ne sort pas.

Sur les conseils enthousiaste de ma libraire #LibrairieActeSudArles, j’ai fait l’acquisition de Total Khéops de Jean-Claude Izzo, le premier tome de la célèbre (pas moins inconnu de ma part) trilogie marseillaise. Je ne suis pas marseillais mais j’habite assez près pour que je considère cette ville comme chez moi.

Mais en fait non! Jean-Claude Izzo m’a donné une leçon de marseillais. Un univers à part qu’il a habilement mis en scène avec des personnages forts et entiers. Un atout incontestable pour le récit.

Alors certes, le genre policier implique une intrigue et celle de Total Khéops, sans être mauvaise, est un peu faible, facile. J’ai lu plus originale ou créatif. Le grand nombre de personnages a un peu brouillé ma compréhension. Inutilement. Mais tous ses personnages, c’est aussi la richesse du roman.

Plus qu’un roman policier, Total Khéops est un roman d’ambiance. Et quand on parle de flics désabusé, je trouve souvent que c’est un pontife du genre qui sonne faux. Là, « le flic désabusé » prend tout son sens et l’intérêt de l’histoire en sort grandi. Une histoire de moeurs à la marseillaise.

Mais Total Khéops, c’est un style incomparable. Fort et non dénué d’une certaine poésie, la prose (oui j’ose) de Jean-Claude Izzo est puissante et rythmé et possède un certain lyrisme qui m’a bien plu!

Total Khéops est un roman plus riche qu’il n’y paraît et j’ai très envie d’en lire la suite, avec Chourmo et Soléa


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.