Surface d’Olivier Norek

Surface (2019) d’Olivier Norek, Prix Maison de la Presse 2019, Prix des lecteurs Babelio 2019 dans la catégorie Polar, Prix Relay des voyageurs-lecteurs 2019, Prix de l’Embouchure 2019…

Le résumé de l’éditeur:
ICI, PERSONNE NE VEUT PLUS DE CETTE CAPITAINE DE POLICE.
LÀ-BAS, PERSONNE NE VEUT DE SON ENQUÊTE.

Franchement, Surface m’a déçu. Je peux dire que je connais bien la bibliographie d’Olivier Norek pour avoir lu presque tous ses romans. Et j’étais de plus en plus enthousiaste. Je ne saurais dire exactement à quoi ça tient mais j’y trouvais le parfait équilibre entre réalisme et romanesque. Un sens aigu de dramaturgie qu’il partage avec Karine Giebel. En clair, j’attendais plus de Surface.

Ce polar n’est pas mauvais, bien au contraire. Les codes du genre sont là: Le suspense, les fausses pistes, les personnages incarnés font un très bon romans mais avec un peu d’expérience, on s’attend à ce qui arrive en espérant que l’auteur nous surprenne avec autre chose. Olivier Norek nous surprend sur les points où on l’attend, pas plus.

À force, je deviens exigeant. J’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture car le style se dévore, un style addictif (chapitres courts et pas mal de dialogues) permet une immersion sans faille et sans temps mort. Olivier Norek fait dans l’efficacité. Dans mes modestes chroniques, cependant, je me dois de signaler ce qui m’a déçu malgré que Surface est très facilement conseillable. Je ne vois d’ailleurs pas on pourrait ne pas aimer. S’en souvenir un an après la lecture, ça, c’est moins sûr. Comme je le dis, il s’intègre parfaitement dans les bons polars à la française, dans ma mémoire, c’est pas évident.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 comments to “Surface d’Olivier Norek”
  1. Il est vrai qu’ a forcé de lire des polars on devient un peu plus exigeant. Surtout quand on sait que le auteur à le potentiel de faire plus. J avais lu code 93 de cet auteur et j avais bien aimer

    • Territoires et Surtension, la suite des aventures de Victor Coste sont encore mieux, tu peux y aller les yeux fermés.

N'ayez pas peur de commenter