Sarah Jane de James Sallis

Sarah Jane (2019) de James Sallis, traduit par Isabelle Maillet…

Le résumé de l’éditeur : Surnommée « Mignonne », ce qui ne lui va pas comme un gant, Sarah Jane Pullman a déjà trop vécu pour son jeune âge : famille dysfonctionnelle, fugue à l’adolescence, crimes, petits boulots dans des fast-food… on se demande comment elle parvient à redresser la barre. Elle y arrive et, à sa grande surprise, est engagée comme agent au poste de police de la petite ville de Farr. Lorsque le shérif titulaire disparaît, c’est elle qui prend sa place. Mais Sarah Jane ne se satisfait pas de la situation. Cet homme, Cal, était son mentor, son appui, et elle ne peut accepter qu’il se soit évanoui dans la nature. Elle va découvrir des choses qu’elle ne soupçonnait pas…

C’est d’abord cette couverture lumineuse qui a attiré mon regard. Déjà mis en confiance par l’éditeur Rivages, je me penche sur le cas Sarah Jane de James Sallis. Heureuse surprise, je vois qu’il est l’auteur du roman Drive, devenu célèbre par son adaptation cinéma de Nicolas Winding Refn.

La préface de Jean-Bernard Pouy montre toute son admiration pour l’auteur américain atypique. Et en effet, le style est loin d’être classique et lisse pour le genre polar. Ce que souligne l’auteur français. Certes, il y a disparition et Sarah Jane ne peut s’empêcher de chercher. Le résumé est conforme à ce qu’on attend d’un polar et pourtant James Sallis ne s’attarde pas sur cela. C’est une forme de portrait, un portrait en creux, de loin en loin, un portrait que le lecteur est obligé de combler car James Sallis distille des moments, des bribes de vie, des rencontres, des faits sans noyer de détails ou d’explications.

Sarah Jane me semble le portrait amoureux d’un auteur pour son personnage principal, un personnage normal et extraordinaire, avec des failles, des défauts, des faiblesses et des peurs.

De la broderie littéraire tissée par James Sallis où on retrouve une ambiance à la Drive du cinéma. J’ai beaucoup aimé l’épure de l’intrigue et cette immersion distante et respectueuse dans la vie de Sarah Jane.

À coup sûr, je relirai du James Sallis. J’ai déjà récupérer le fameux Drive qui sera mon prochain James Sallis mais avez-vous d’autres titres à me conseiller ?


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter