LE VAGABOND SOLITAIRE DE JACK KEROUAC

Le vagabond solitaire (1960) de Jack Kerouac…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciLe vagabond solitaire, c’est «un recueil de morceaux… qui ont été rassemblés ici parce qu’ils ont un thème commun : le voyage». Ces pérégrinations recouvrent les États-Unis du nord au sud et d’est en ouest, le Mexique et une partie de l’Europe dont la France, que Jack Kerouac considère comme sa seconde patrie.
Tour à tour cheminot en Californie, aide-cuisinier sur un cargo, flâneur avec les beatniks de New York, Jack Kerouac part à l’aventure et déclare qu’« il n’est rien de plus noble que de s’accommoder des quelques désagréments que nous apportent les serpents et la poussière pour jouir d’une liberté absolue ».

Le vagabond solitaire est un recueil de récits de Jack Kerouac regroupant ses incroyables et surréalistes voyages. Avec Jack Kerouac, sa vie et ses écrits se mélangent et il devient difficile de juger l’un sans critiquer l’autre. Son oeuvre mythique, Sur la route, plane sur le reste de sa biblio et fait figure d’exception stylistique.

Pour ce qui est de sa vie, Jack Kerouac est un être extraordinaire. Voyageur, vagabond inlassable, il a connu mille vies, mille lieux avec un état d’esprit qu’il a érigé en mode de vie, en philosophie. Si vous connaissez Sylvain Tesson, c’est du même ordre.

Mais Le vagabond solitaire est un recueil presque impénétrable tant Jack Kerouac nous immerge dans sa tête. Et le sens se perd un peu dans un flou que ma lecture inattentionnée n’a pas aidé. Sans le fil conducteur qu’il y a dans les oeuvres précédentes que j’ai lu où il racontait son voyage de manière plus linéaire.

De plus, l’absence de cette bande d’amis, tous aussi fous les uns que les autres apportait tant de vie et de richesse que leur absence laisse un vide colossal (j’aurais du m’y attendre avec un titre pareil)!

À moins de vouloir connaitre plus intimement Jack KerouacLe vagabond solitaire est une lecture dispensable à mon goût.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

6 Comments
    • Oui oui, Sur la route est à lire! c’est une oeuvre monumentale!

      C’est pour contrer mon manque de concentration qu’il faut que je lise rapidement C’era! De toute façon, je ne suis pas un bon élève de la lecture!

    • Un bon élève de la lecture, c’est celui qui lit une information, un élément, quelle qu’il soit, et qui la replace dans l’oeuvre, y réfléchit, l’associe à ce à quoi il doit être associé! Cela demande de sortir un peu des lignes pour prendre une certaine hauteur. Ce que je ne fais pas souvent! et pourtant très utile dans les oeuvres avec beaucoup de personnages, des découpages temporels pas évident ou pas clairement identifié, etc.

    • Un bon élève est un élève studieux mais certains lecteurs ont des facilités à tout retenir et à tout se rappeler! J’ai terminé Le 3e tome de la saga des Princes d’Ambre, il y a plein de frères et soeurs et je ne sais jamais ce que le personnage que je suis en train de lire a fait avant car les prénoms se mélangent!

N'ayez pas peur de commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.