Le Grand Monde de Pierre Lemaitre

Le Grand Monde (2022) de Pierre Lemaitre…

Le résumé de l’éditeur: La famille PelletierTrois histoires d’amour, un lanceur d’alerte, une adolescente égarée, deux processions, Bouddha et Confucius, un journaliste ambitieux, une mort tragique, le chat Joseph, une épouse impossible, un sale trafic, une actrice incognito, une descente aux enfers, cet imbécile de Doueiri, un accent mystérieux, la postière de Lamberghem, grosse promotion sur le linge de maison, le retour du passé, un parfum d’exotisme, une passion soudaine et irrésistible.
Et quelques meurtres.

Alors que je dois encore lire la suite d’Au Revoir, Là-haut, à savoir, Couleurs de l’incendie et Miroir de nos peines, je décide d’être un peu plus à la page de l’actualité de Pierre Lemaitre, Le Grand Monde.

Rapidement, j’ai retrouvé une forme de recette qu’utilise Pierre Lemaitre quand il s’attaque aux romans historiques. Il prend une arnaque / magouille assez hallucinante puis concocte une histoire qui ne manque ni de rythme, ni d’intérêt. De toutes façons, je vois mal comment Pierre Lemaitre ne serait pas être intéressant tant il met de soin à la lisibilité de son histoire.

On s’attache à tous les personnages tant on sent l’humanité qui se dégage de chacun. Tous ne sont pas irréprochables mais on est avec eux, en empathie. Et avec eux, on passe par une large palette d’émotions. Pierre Lemaitre nous fait voyager dans Le Grand Monde entre le Liban, la France ou l’Indochine, on est plongé dans cette époque, époque que je n’ai pas connu mis qui me semble si vivante dans ce roman.

Puis, on peut faire confiance à Pierre Lemaitre pour ménager son lot de surprises et de rebondissements et dans Le Grand Monde, il y en a une de taille.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter