Le Gang du biberon de Philippe Ségur

Le Gang du biberon (2022) de Philippe Ségur…

Le résumé de l’éditeur: Pas facile d’être une famille moderne dans une société patriarcale finissante. Alma, la mère, milite à un mouvement féministe radical, et vient de donner naissance à Lino. Elle veille jalousement sur Marnie, une surdouée de huit ans, et Lilirose, un tyran à bouclettes équipé d’une sirène vocale retentissante.
Hank, le père, prend avec recul et une bonne dose de roublardise le discours révolutionnaire de son épouse. Il rêve d’un ailleurs sous des cieux aventureux, loin de la vie de bureau, des soucis domestiques et des mauvaises nouvelles qui s’accumulent aux actualités.
Un soir, il parvient à convaincre Alma de partir dès le lendemain sur les routes espagnoles, sans GPS ni téléphone.

Cela faisait quelques temps que je n’avais pas lu Philippe Ségur et avec Le gang du biberon, je retrouve pourquoi j’ai une grande affection pour cet auteur. Et pour le coup, les affres de ce papa de 3 enfants ont drôlement raisonné aux oreilles du père que je suis.

Et oui, ce roman est drôle. Philippe Ségur oscille entre gravité de fond et légèreté par le regard du narrateur. J’ai beaucoup ri et ce roadtrip/vacance qui ne s’écroule pas comme prévu a de quoi rappeler des souvenirs à ceux qui ont fait peu ou prou le même trip. Le gang du biberon fonctionne super bien et c’est probablement du au fait que ça sonne tellement vécu que cela pourrait être un récit de vacances. Pourtant, c’est bel et bien un roman. 

Le style de Philippe Ségur est fait de dialogues savoureux et drôles, de considérations sur le couple et la paternité. Le tout est rythmé par de petites ritournelles thématiques qui m’ont fait penser au style de Chuck Palahniuk (toutes proportions gardées).

j’ai donc vraiment beaucoup aimé Le gang du biberon. Je remarque que Philippe Ségur n’a pas perdu de son inspiration après ses années de succès et ses premiers romans salués par la critique et distingués par diverses Prix Littéraires comme Métaphysique du chien, Autoportrait à l’ouvre-boite ou Poétique de l’égorgeur


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter