Darwyne de Colin Niel

Darwyne (2022) de Colin Niel…

Le résumé de l’éditeur: Darwyne Massily, un garçon de dix ans, légèrement handicapé, vit à Bois Sec, un bidonville gagné sur la jungle infinie. Et le centre de sa vie, c’est sa mère Yolanda, une femme qui ne ressemble à nulle autre, bien plus belle, bien plus forte, bien plus courageuse. Mais c’est compter sans les beaux-pères qui viennent régulièrement s’installer dans le petit carbet en lisière de forêt. Justement un nouvel homme entre dans la vie de sa mère : Jhonson, un vrai géant celui-là. Et au même moment surgit Mathurine, une employée de la protection de l’enfance. On lui a confié un signalement concernant le garçon. Une première évaluation sociale a été conduite quelques mois auparavant par une collègue qui a alors quitté précipitamment la région.

Voila le nouveau roman de Colin Niel pour cette rentrée littéraire 2022, Darwyne. Une couverture colorée. Un titre énigmatique et évocateur. Je n’ai pas trop lu cet auteur  et je me suis dit que ce serait bien de lire son nouveau roman.

S’il est édité au Rouergue noir, ce roman flirte avec la frontière du contemporain et même du fantastique. À la fois drame social et conte écolo, Darwyne met en scène un petit héros, gamin marginal, difforme, handicapé, asocial dont les motivations se révèlent petit à petit.

Ode à la forêt amazonienne, Colin Niel avance masqué. La part sociale est très forte. L’auteur y dénonce la misère des bidonvilles, la difficulté à gérer les violences contre les enfants. Et cette forêt, vrai personnage vivant, prenant, envahissant a sa part dans Darwyne. Pensez au titre et à ce qu’il évoque.

Je dis que Colin Niel avance masqué car in fine, un léger doute sous-jacent à l’histoire laisse planer l’ombre du roman noir. C’est ténu pour un roman de cette taille mais l’intérêt de Darwyne n’est pas dans cela. Roman émouvant, trouble, Darwyne, à mon avis, saura vous surprendre.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter