COUP DE FROID DE PATRICK DELPERDANGE

Coup de froid (1992) de Patrick Delperdange…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciNuit de neige. Le narrateur, à la recherche de la femme aimée qui l’a quitté, arrête sa voiture, harassé, dans une petite ville. Au bar, il fait la connaissance de Nick Volpone, alias Nick le Renard, un soi-disant garagiste qui propose de l’emmener prendre un verre à la maison. Il est des individus qui savent embobiner, l’engrenage se met en marche. Nick est cinglé, il a peut-être tué son frère, et il exerce des pressions si odieuses sur Catherine, sa belle-soeur, que le narrateur se sauve avec la jeune femme, elle aussi fort ambiguë. Débute alors, au cœur de forêts profondes, à travers des chemins pleins de neige et de boue, une nuit d’angoisse et de fuite ponctuée d’incidents, de coups de déveine et de fâcheuses rencontres…
C’est en remportant le prix Simenon avec Monk que Patrick Delperdange a fait ses premières armes en série noire, s’imposant nettement par la force de sa narration. Avec Coup de froid, il signe un polar haletant, redoutable d’efficacité.

Petit roman édité chez Babel Noir, Coup de froid n’a pas une couverture très attractive. j’ai mis quelques années avant de le sortir de la PAL. Comme je n’avais jamais entendu parler de Patrick Delperdange (je ne suis pas le seul je crois), je n’avais aucune raison de me pencher vers cet auteur.

Je suis comme ça moi, parfois, je me lance à l’aveugle, avec de bonnes surprises et des surprises, moins bonnes. Coup de froid, c’est un roman noir, un univers comme on peut s’attendre pour le genre. L’ambiance glauque et oppressante est plutôt bien restituée par Patrick Delperdange et les personnages, bizarre à souhait s’inscrivent dans une histoire trouble, inquiétante, qui nous place dans un état de doute permanent.

Ça, c’est pour les bonnes choses car pour le reste, c’est une déception. L’histoire, ses rebondissements sont tirés par les cheveux, exagérément, tout comme la chute, attendue.

Heureusement que Coup de froid est court, la lassitude n’a (presque) pas le temps d’arriver. Pour Patrick Delperdange, je ne suis pas certain de vouloir poursuivre avec cet auteur mais qui sait?


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.