UN CERTAIN SOURIRE DE FRANÇOISE SAGAN

Un certain sourire (1956) de Françoise Sagan…

Le résumé de l’éditeur de poche, ici:  En compagnie de son jeune amant Bertrand, Dominique, étudiante à la Sorbonne, connaît bien « la petite couleur mauve de l’ennui ». Tout change lorsque Bertrand lui présente son oncle Luc, séduisant quadragénaire à la réputation légère. Près de lui, Dominique se sent tout à coup gaie et drôle, étrangement vivante, et accepte de le suivre pour quinze jours de vacances à Cannes.

Que risque-t-elle ? S’attacher à cet homme frivole, un peu cynique, qui semble jouer avec elle ? Souffrir ensuite ? Et après ? Le plaisir, les rires, une complicité inattendue, cela ne vaut-il pas mieux que de s’ennuyer ? Tous les dangers guettent Dominique au bord de la Méditerranée. Elle ne sait pas encore comment on guérit d’un amour…

2e roman de Françoise SaganUn certain sourire est édité une paire des après le très connu, peut-on dire cultissime, Bonjour tristesse. Je l’ai lu il y a quelques années et je ne me rappelle plus trop mon ressentie. C’était avant que je tienne le blog et que je réfléchisse un peu plus à mes lectures.

En me penchant (un peu) sur la vie de Françoise Sagan et sur le contexte de l’écriture de Un certain sourire, je suis étonné de pouvoir mettre en parallèle l’auteur et son personnage principal, surtout au niveau de l’âge! De fait, il n’est pas impossible de penser que ce roman comporte d’une certain façon, une grande part autobiographique.

Ce qui est frappant alors, c’est la maturité de Françoise Sagan qui parvient à développé un style fluide, évident, extrêmement agréable à lier et ce, à un âge si jeune. Elle a 19 ans à la sortie de Un certain sourire. Elle est déjà un auteur à succès avec Bonjour tristesse.

Je ne saurais dire la part de vrai dans ce roman et peu importe finalement. J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre l’évolution de cette relation amoureuse qui sort de l’ordinaire et qui est traité par Françoise Sagan, avec beaucoup de finesse.

Il se dégage de Un certain sourire une atmosphère assez rare dans ce type de roman, une atmosphère qui m’a séduit en tant que lecteur et ce, même si le sujet, les pensées de l’héroïne ou les réflexions liées à la situation ne me sont pas familier.

Françoise Sagan réussit à distiller de la légèreté à son histoire et ne tombe pas dans le romanesque facile. On peut dire que son style s’ancre dans le réel, le réalisme dont je retrouve beaucoup de similitudes avec des auteurs contemporains comme Begbeider, Fargues ou Rey dont on sent l’héritage.

En conclusion, je continuerai à lire Françoise Sagan avec un vrai plaisir de lecture, le plaisir de parcourir les lignes soignées de ses romans.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

7 Comments
  1. Je suis ravie de voir que la plume de cette auteure unique ait su te toucher. Son écriture fluide alliée à sa maturité font souvent de ses livres des oeuvres surprenantes… Celui-ci est dans ma PAL, je pense le lire très vite !

  2. J’ai acheté Bonjour Tristesse cette semaine grâce à la vidéo de Lemon June que j’ai beaucoup apprécié. Mais j’aime beaucoup ta chronique et je ne connaissais pas du tout titre, je le note !

N'ayez pas peur de commenter