SOLEA DE JEAN-CLAUDE IZZO

Solea (1998) de Jean-Claude Izzo…

Le résumé de l’éditeur de poche, ici: Fabio Montale est une nouvelle fois contraint de reprendre du service pour venir en aide à une amie journaliste qui, après avoir enquêté pendant des mois sur le pouvoir de la Mafia dans le sud de la France, est poursuivie par des tueurs. Chargé de la retrouver le plus vite possible, il prend conscience de l’étendue et de la force des réseaux du crime organisé, de ses liens avec le milieu des affaires et de la politique. Déjà, on égorge autour de lui…
Solea, c’est le titre d’un morceau de Miles Davis qui s’inspire du chant flamenco. Le roman est comme lui d’une indépassable mélancolie : le soleil ne suffit pas à embellir les saloperies de ce monde.
Solea est le troisième et dernier volet d’une trilogie déjà fameuse dans l’univers du roman policier.


Dernier volet de la Trilogie marseillaise, Solea ne s’embarrasse plus d’une histoire tortueuse qui ne devient que le prétexte pour Jean-Claude Izzo de délivrer un pur exercice de style autour du héros désabusé. Et, pour moi, ça fonctionne. Une ambiance au cordeau est un des grandes forces du roman.

Rattrapé par les démons de sa vie, le personnage principal se trouve face à l’implacabilité du destin. Sans qu’on se l’avoue tout à fait (on a toujours l’espoir), Solea se dirige tout droit vers le tragique. Inéluctable. Il n’est pas possible qu’il en soit autrement.

Solea est beaucoup plus introspectif que Total Cheops et Chourmo mais pas moins intéressant.

La musicalité du style de Jean-Claude Izzo me séduit et me remplit d’image du sud. Nerveux. En équilibre face à la falaise. Caricatural? En un sens, oui. Mais une caricature intègre, réussit, naturelle.

L’ambiance est tendue d’un bout à l’autre. On est clairement dans un roman noir et pourtant largement rempli d’humanité. Lumière et ombre exécute une danse dans un clair/obscur sans concession.

Solea conclut parfaitement cette Trilogie marseillaise et je suis bien content savoir fait la connaissance de Jean-Claude Izzo avec ses 3 romans.

Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter