SIX ANS DÉJÀ D’HARLAN COBEN

Six ans déjà (2013) d’Harlan Coben…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciImpuissant, Jake assiste au mariage de Natalie, la femme qu’il aime. Leur histoire est bien finie, et elle lui fait promettre de ne plus jamais la contacter. Ni d’essayer de la voir.
Jake tiendra parole, pendant six ans. Jusqu’à ce qu’il tombe sur la notice nécrologique de Todd Sanderson, le mari de Natalie. Du moins, semblait-il. Car aux funérailles, la veuve se révèle être une parfaite inconnue. Alors, où est Natalie ? Pourquoi lui aurait-elle menti ?
Déterminé à la retrouver, Jake va devenir la proie d’une machination meurtrière. Et découvrir qu’en amour, il est des vérités qui tuent…

Harlan Coben entretient le suspense jusqu’au dénouement. Et signe un saisissant thriller amoureux.

Le Parisien

Une histoire de disparition comme on les aime.

ELLE

Six ans déjà, deuxième roman d’Harlan Coben que je lis après un intéressant Ne t’éloigne pas, m’a surpris au sens ou j’ai rarement dévoré un roman comme ça. Je parle de ce côté « on veut en savoir plus, encore plus, encore un peu plus et c’est la fin ». De ce point de vue, le thriller tient ses promesses.

Alors oui, on a pas la sensation de nouveauté. L’univers, le ton, les évènements sont déjà vu chez Harlan Coben ou chez d’autres auteurs. Et oui également, en suivant cette histoire, on fait des hypothèses en se disant que c’est un peu convenu, attendu.

Mais au fur et à mesure, je suis allé de surprise en surprise, et c’est pour ça que je n’ai mis qu’une journée pour lire Six ans déjà.

Stylistiquement, c’est plutôt neutre mais tout est au service de l’histoire et j’ai bien l’impression qu’il n’y a rien à enlever ni rien à ajouter. Tout est à sa place, bien dosé, justifié, utile. « De la belle ouvrage » comme disent certains.

J’ai remarqué que Six ans déjà avait un petit air de famille avec Ne le dis à personne (roman que je n’ai pas lu mais dont l’adaptation réalise par Guillaume Canet est magnifique). Peut-être est-ce là une marque de fabrique d’Harlan Coben auquel cas, il ne faudrait pas trop en lire pour ne pas avoir l’indigestion.

Je me suis régalé avec Six ans déjà et c’est déjà ça. Je le conseille donc!


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

5 Comments
  1. oui il me fait penser a ne le dis a personne je crois! c’est celui ou il y’a une femme qui disparait et son mari la retrouve sur une video. je crois qu’elle était sensé etre morte si je me souviens bien

  2. Ne le dis à personne, j’ai vu l’adaptation. Génial! Mais de Coben je n’ai rien lu. Et pourtant lors de mon 1er (ou 2ème, sais plus) Quais du polar, j’ai pu mesurer la popularité du monsieur. Un grand gaillard tout souriant.
    Peut-être un jour… (surtout que ma grande sœur m’a dit les avoir tous dévorés)

    • C’est sûr qu’il est très connu le gaillard! Coben est clairement un page-turner. Il se lit très bien! Je pense qu’il vaut mieux ne pas les enchainer pour ne pas voir les ressemblances avec les autres titres.

N'ayez pas peur de commenter