RAINBOW POUR RIMBAUD DE JEAN TEULÉ

Rainbow pour Rimbaud de Jean Teulé par Livrepoche.fr

Rainbow pour Rimbaud de Jean Teulé…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciOn n’est pas sérieux quand on a 36 ans, une queue-de-cheval rouge, une taille de géant et une armoire pour couche de prédilection. Comme d’autres connaissent toutes les paroles de leur chanteur préféré, Robert sait tout Rimbaud. Par coeur.
Isabelle, standardiste à la SNCF, ne sait encore rien de Rimbaud, rien de l’amour, ni rien du monde. Un doux colosse nommé Robert, échappé de Charleville, les lui révélera.
Vagabonds célestes, amants absolus, ils laissent à jamais sur le sable et sur les âmes la trace de leurs semelles de vent. Et leur odyssée sublime confirmera le mot du poète : Je est un autre… Je est Rimbaud.

Avant la fin, rien n’était acquis ! Si je suis un lecteur qui apprécie Jean Teulé, je n’en reste pas moins attentif au récit et plus je suis en attente d’un auteur plus ma déception peut-être grande ! Avec les auteurs que j’affectionnent, c’est le risque. Au fil de la lecture,  je me voyais déjà avec le premier roman de Jean Teulé dont je n’aurais pas entendu la petite musique.

Si le sujet est assez loufoque et excentrique, la structure, le schéma est étonnant et pas forcement intelligible. Jean Teulé nous maintient dans un certain flou de lecture, flou sur les motivations des personnages, flou sur le déroulé, etc… Sans que cela soit important, cela ajoute au fait de moins entrer en empathie avec les personnages principaux.

Outre cette sensation, avec un titre comme Rainbow pour Rimbaud, j’aurais aimé une poésie peut-être plus lyrique, plus romantique alors que dans ce roman, la poétique est plus triviale, plus crue.

Cependant ses réticences premières, je trouve toujours plaisant qu’un roman m’emmène dans les retranchements de la logique des comportements humains. Et avec Robert et Isabelle, on est servi. Le tragi-comique des personnages principaux de Rainbow pour Rimbaud est magnifique et absurde à la fois. Et si on suit leur pérégrinations, les comprenons-nous pour autant ? Pas totalement en ce qui me concerne ! Mais cela n’est pas grave !

Connaître la vie et l’oeuvre d’Arthur Rimbaud m’aurait probablement parmi d’avoir certaines clés pour décoder le récit mais il n’es reste pas moins intéressant. Je serais curieux d’être éclairé sur les parallèles Robert / Rimbaud. Avis aux amateurs !

Le dernier quart du livre va crescendo en intensité dramatique. La boucle de la destinée se referme. L’oeuvre s’accomplit ! Et on est transporté !

Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter