Né d’aucune femme de Franck Bouysse

Né d’aucune femme (2019) de Franck Bouysse, Prix des libraires 2019, Grand Prix des Lectrices ELLE 2019, Prix Babelio2019…

Le résumé de l’éditeur: « Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d’une femme à l’asile.
– Et alors, qu’y a-t-il d’extraordinaire à cela ? demandai-je.
– Sous sa robe, c’est là que je les ai cachés.
– De quoi parlez-vous ?
– Les cahiers… Ceux de Rose. »Ainsi sortent de l’ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin.

Roman fortement recommandé, Né d’aucune Femme est unanimement reconnu  et comme avec Une bête au Paradis, chronique il y a quelques jours, Franck Bouysse explore une réalité, plus vague ici. Est-ce la réalité d’un succès public ?

Dès le début, j’ai accroché à l’histoire de Rose. C’est pas très folichon, c’est peu de le dire mais la littérature est là pour nous faire vivre des émotions que l’on ne vivrait pas autrement. Et ça marche !

Le style de Franck Bouysse est d’une élégance qui équilibre une histoire sombre et triste. Les légers retours en arrière au changement de narrateur amène plus de profondeur à ce roman et cela ajoute de la fatalité à un destin déjà morne.

J’ai cependant une réserve sur la fin du roman. J’ai été perdu par l’apparition de personnages en épilogue que je n’ai pas bien situé. L’intérêt romanesque se dilue dans cette rupture d’unité (même si ça ramène au chapitre introductif). Devrais-je le relire ce 1er chapitre de Né d’aucune Femme ? J’ai pas envie.

C’est donc un avis pas totalement convaincu et à moins qu’on m’explique en quoi cette fin est géniale, je ne changerai pas d’avis. Je me demande bien ce qu’à écrit Franck Bouysse mérite l’attention.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 comments to “Né d’aucune femme de Franck Bouysse”
    • Je n’ai eu que des avis très enthousiastes, j’espère ne pas être le seul à avoir ces légères réticences.

N'ayez pas peur de commenter