Le Rapport de Brodeck

Le Rapport de Brodeck de Manu Larcenet & Philippe Claudel…

01. L’autre (2015)

Le résumé de l’éditeur, ici: Voici le nouveau chef-d’oeuvre de Manu Larcenet ! Une sublime adaptation du best-seller de Philippe Claudel. Manu Larcenet s’attaque pour la première fois à une adaptation, celle du chef-d’oeuvre de Philippe Claudel, Le Rapport de Brodeck. Mais lorsque l’auteur de Blast et du Combat ordinaire s’empare du texte, c’est pour le faire sien et lui donner une nouvelle vie, éclatante, sombre et tragique. Des pages d’une beauté stupéfiante, magnifiant la nature sauvage et la confrontant à la petitesse des hommes ; une plongée dans les abîmes servie par un noir et blanc sublime et violent. Un très grand livre. Manu Larcenet adapte de façon majestueuse le best-seller de Philippe Claudel : un chef-d’oeuvre.

Voila une oeuvre qui peut difficilement laisser indifférent. Je ne connais pas le roman éponyme de Philippe Claudel dont cette adaptation est tirée mais je ne doute pas que Manu Larcenet s’est pleinement approprié, imprégné de Le Rapport de Brodeck tant son dessin colle parfaitement à l’atmosphère de cette histoire.

Les dessins de Manu Larcenet ont une force surprenante, dans le détail et dans le symbole (je pense aux gardes nazis). Les planches aux formats paysages apportent un temps de lecture plus posé qui colle avec le caractère de Brodeck, le personnage principal. La nature et les hommes se dévoilent dans un aplat de noir intense, en creux ou en plein, et assoie les émotions, les humeurs et les sentiments.


02. L’indicible (2016)

Le résumé de l’éditeur, ici: Manu Larcenet se confronte à une adaptation, celle du chef-d’oeuvre de Philippe Claudel, Le Rapport de Brodeck. Mais lorsque l’auteur de Blast et du Combat ordinaire s’empare du texte, c’est pour le faire sien, et lui donner une nouvelle vie éclatante, sombre et tragique. Des pages d’une beauté stupéfiante, magnifiant la nature sauvage et la confrontant à la petitesse des hommes, une plongée dans les abîmes, servie par un noir et blanc sublime et violent. Un très grand livre.

Je ne sais pas en quoi Manu Larcenet s’est approprié l’histoire de Philippe Claudel, ce qui relève de sa personnalité mais ce qu’il fait pour la narration les va et vient entre entre le passé de Brodeck, celui de l’Anderer, le temps présent donne un rythme et nous dévoile ce qui va arriver. Et la cruauté, la tragédie, tout d’abord incompréhensible, prend les traits d’hommes dont la lâcheté et les peurs appartiennent à tous et surtout, à notre Histoire commune.

Le Rapport de Brodeck de Manu Larcenet est un roman graphique radical que j’ai beaucoup aimé tant il en dit sans le dire, tant il en montre subtilement. Et j’ai maintenant très envie de découvrir le roman.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

13 comments to “Le Rapport de Brodeck”
  1. Après la grande claque reçue par les « âmes grises », j’ai « Le Rapport de Brodeck » de P.Claudel dans le viseur. Il a bonne presse tant pro qu’amateure. C’est tentant et c’est dans l’ « à suivre ». Alors si en BD c’est adapté: çà fera un super bonus.Les dessins ont l’air brillants. Du noir et blanc entre les couvertures ?

  2. je l’ai  » le rapport de Brodeck » dans ma biblio, mais pas encore lu..
    quant aux âmes grises, tjs pas dispo dans ma médiathèque! je garde espoir 😀

    • Tu m’étonnes, pour « Les âmes grises ». Un bon bouquin, un bon auteur, une bonne critique: ce roman a tout pour lui. On lui courre après à qui le choppera le premier. 🙂

    • Dans ces cas là, tu peux attendre longtemps j’imagine. Je me demande combien de titres rentre une médiathèque mensuellement.

  3. il y est dans ma médiathèque ! mais il a été emprunté par quelqu’un depuis un bout de temps, et la personne ne le rend tjs pas! pourtant il est pas très épais! 😀
    ma médiathèque est très dynamique, il y a des nouveautés tous les mois..

    • Oui, je me suis tout à coup rendu compte que les couleurs automnales que j’avais mises était un peu trop triste. Peut-être les couleurs ne sont-elles pas harmonieuse?

N'ayez pas peur de commenter