LE PUITS DES MÉMOIRES 3. LES TERRES DE CRISTAL DE GABRIEL KATZ

Le puits des mémoires 3. Les Terres de cristal (2013) de Gabriel Katz…

Le résumé de l’éditeur de poche, ici:

Retrouvez Nils, Olen et Karib dans ce dernier volet de la trilogie…

La quête et Nils, Karib et Olen va enfin toucher à sa fin. Et leur vengeance s’accomplir. Mais après le complot qui les a lancés sur la route de leur mémoire, de nouvelles trahisons les guettent. Maintenant qu’ils connaissent leur identité, la menace n’est que plus grande. Car ici, à Woltan, les assassins règnent en maîtres.
Et tandis que sur notre trio se lèvent les premières tempêtes de neige, loin dans le Nord, dans les glaces éternelles des Terres de cristal, est tapi un terrible secret qui attend sa révélation…

Formidable saga aux rebondissements nombreux et surprenants, Le Puits des mémoires est une trilogie difficile à lâcher et à oublier.

So-what magazine

Cet ouvrage a reçu le Prix des Imaginales

Stylistiquement, je ne vais pas en rajouter pour Les Terres de cristal, le troisième tome de Le puits des mémoires de Gabriel Katz que ce que j’ai dit sur les 2 précédents, La Traque et Le Fils de la Lune. Très lisible, pétillant, léger, Gabriel Katz reste dans la même veine et heureusement.

Pour ne parler que de ce tome final, je l’ai trouvé à la fois bien car il nous donne toutes les réponses aux mystères de cette histoire mais aussi pas extraordinaire car il n’y a pas de grandiose, de génial ou de révolutionnaire. En revanche, Gabriel Katz sait ne pas nous mener en terrain conquis et aime à surprendre son lectorat. De facto, on est baladé entre convention et fausse piste. Et ce, jusqu’à la fin. La lecture en est stimulée.

Clairement action, la trilogie de Le puits des mémoires ne nous permet pas de reprendre son souffle avant les dernières pages tournées. En revanche, je regrette une intensité linaire qui oblitère la possibilité d’un final avec un climax mémorable.

Je ne suis pas un grand lecteur de Fantasy et je ne peux donc pas trop juger de l’originalité de l’oeuvre de Gabriel Katz mais il me semble que la thématique de la perte de mémoire apporte beaucoup au récit et une touche assez rare. Peut-être y a-t-il trop d’éléments géographiques ou trop de personnages secondaires qui ont ajouté au flou que j’ai ressenti parfois.

En tous cas, la générosité de l’auteur est incontestable. Le puits des mémoires, dans l’ensemble, est un bon divertissement, plaisant à lire, teinté d’humour, aux rebondissements innombrables menant le lecteur de surprises en surprises.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 Comments

N'ayez pas peur de commenter