LE PIÈTON DE HOLLYWOOD DE WILL SELF

Le piéton de Hollywood de Will Self par Livrepoche.frJe dois l’avouer avec une certaine déception, je n’avais jamais été autant largué par un roman que par celui-là ! J’ai bien essayé de m’immerger dans l’oeuvre, y trouver le sens du message, ce vers quoi l’auteur essayer de m’emmener, mais rien ou presque. Je suis resté assez hermétique même aux sentiments qui touchent aux troubles obsessionnels, aux folies.

Le résumé de l’éditeur de poche, ici« Je vois. » Assis dans son bureau, le Dr Busner reste coi. Que dire à un patient qui annonce pêle-mêle la mort du septième art, le besoin de mener l’enquête à Los Angeles, la crainte d’un assassinat et la nécessité de se promener à pied pour « leur » échapper ? L’autopsie délirante de la modernité par un dépressif lucide atteint de troubles obsessionnels compulsifs et de pertes de mémoire.

Et c’est en ce sens là que Le piéton de Hollywood de Will Self est une tentative probablement unique (ou rare) de faire vivre aux lecteurs ce type d’expérience et malgré le talent de l’auteur cela reste assez indigeste pour un lecteur pas impliqué.

Ce n’est vraiment pas le genre de roman à conseiller à tout le monde. Ceux qui se lancent dans le lecture de Le piéton de Hollywood doivent s’y lancer en confiance et se plonger dans la lecture et s’accrocher car (et c’est à souligner) rare sont les oeuvres qui vont au-delà de la narration d’une histoire et qui propose une expérience élargit.

La quatrième de couverture n’est pas une bonne description du roman. Elle est vraiment trop attractive. Le triptyque de ce roman est assez flou, tout comme l’ensemble du livre. C’est donc un pari réussi pour Will Self qui nous a baladé ou il le souhaitait !

Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter