LE FILS DE SIMENON

2016-06-lefils

Le Fils de Simenon…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciEst-ce que ces deux mots-là te font sourire ? Suffisent-ils à trahir ma gêne ? Je n’ai pas l’habitude de t’écrire. Au fait, je me rends soudain compte que je ne t’ai plus écrit depuis le temps où, enfant, tu partais en vacances plus tôt que moi avec ta mère et où je t’envoyais de courts billets. Je commençais le plus souvent par « Fiston », parfois par « Grand garçon », quelquefois, je m’en souviens, par « Petit homme ». Dans la vie de tous les jours je dis « fils » et, quand j’ai essayé d’écrire ce mot seul en haut de ma page, il m’a paru à la fois nu et solennel. « Mon fils », d’autre part, me fait penser à un testament.

Je ne doute plus, désormais, lorsque j’entame un roman de Simenon, d’être charmé par son style magnifique et magnifique n’est pas un mot que j’emploie à la légère. Peu importe l’histoire qu’il raconte, c’est juste parfaitement raconté.

Le Fils, c’est avant tout un exercice de style sous forme épistolaire, la lettre d’un père à son fils. Simenon parvient en plus de 200 pages à retracer l’ensemble d’une saga familiale dont le narrateur dévoile les évènements de sa vie à mesure que les souvenirs lui reviennent. Et cette apparente anarchie est méticuleusement organisée donnant au récit un souffle de vie incroyable. Simenon maitrise si bien ce roman qu’il se permet de ménager une révélation finale à la manière d’un polar.

Comme dans Le destin des Malou ou Il y a encore des noisetiers, cette histoire de famille est contée avec tendresse et humanité. J’ai trouvé que Simenon faisait montre, à travers son personnage principal, de l’empathie qu’il a à l’égard de toutes les générations.

Il y a de la grandeur dans l’âme de cet auteur et je trouve que le réduire à la série des Maigret (dont l’adaptation télé a beaucoup vieilli) est une injure à son talent tant Simenon insuffle une intemporalité à ses oeuvres. Et Maigret (la série) laisse une image ringarde de Simenon. Ce n’est que mon avis bien sûr!

Et le style intemporel de Simenon touche au sublime et il faut vraiment le lire avec un regard neuf, sans arrière pensée, pour qu’il soit impossible de ne pas être conquis.

Je serais curieux d’avoir votre avis sur Simenon (ou sur Le Fils) et de savoir lequel de ses romans vous a marqué!

Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 Comments
  1. Simenon… Que j’aime sa plume, mais tu le sais déjà sur Livraddict! Merci pour ce partage tout en subtilité et il fait partie de mes futures lectures bien évidemment.

    Celui qui m’a marqué pour l’instant, c’est mon seul et unique Lettre à ma mère, même si le film tiré de son livre Le Chat a une énorme place dans mon coeur.

    • Lettre à ma mère est dans ma Wishlist. Est-ce un roman ou comme le dit le titre, une lettre destinée à sa mère? Et tu conseilles le livre ou le film « Le chat »?

N'ayez pas peur de commenter