JOURS TRANQUILLES À CLICHY DE HENRY MILLER

Jours tranquilles à Clichy de Henry Miller par Livrepoche.fr

Jours tranquilles à Clichy de Henry Miller…

Si je m’attendais à cette surprise ! Certes, le nom Henry Miller ne m’était pas inconnu mais comme pas mal d’autres auteurs j’étais incapable d’y attribuer un style, une époque ou même un visage. Dans ces cas là, on se dit que l’auteur doit être chiant, archaïque, désué et plein d’autres adjectifs qui ne donnent pas envie de s’arrêter dans un rayon de librairie, ni même d’en lire un paragraphe. Pour Henri Miller, visiblement, c’est une erreur. Je ne m’explique pas l’idée qu’il m’est venu de soumettre cet idée de cadeau de noël à mes beau-parents mais c’était une bonne idée.

Le résumé de l’éditeur de poche : Récit picaresque des aventures du jeune Miller à son arrivée à Paris. Contient une réflexion sur l’écriture, sur la nature de l’obscénité, de la pornographie.

Jours tranquilles à Clichy est le premier roman d’Henri Miller que je lis. De ce que je lis sur lui depuis me laisse à penser qu’il est un auteur brut, favorisant la vie dans son texte. Très controversé à son époque et dans son pays, il est un auteur sans filtre, d’une liberté d’expression totale, une liberté de ton et d’une sorte de franchise biographique assez savoureuse.

Il romance sa vie dans ses oeuvres ou l’inverse et nul doute que la frontière du vrai et du faux, du possible et du réel est très fine dans ses oeuvres et notamment dans Jours tranquilles à Clichy.

Henry Miller, nous raconte d’une façon assez anarchique (comme un souvenir qui nous revient par morceau) une partie de sa jeunesse désœuvrée dans le Paris d’avant guerre. Totalement débridé, ce récit est une folle carte postale d’une autre France par un auteur prenant la liberté totale de ses actes. Queutard jouissif , Henry Miller dévoile une sorte de carnet de conquêtes qui est un carnet de vie devenant le substrat de son oeuvre.

Auteur entier qui traverse Paris et se goinfre de rencontres, de moments, de sexes. Il est un auteur entier, de ceux qui laissent l’impression de tout donner d’eux, ceux qui nous font entrer dans leur intimité.

Extrêmement frais et stimulant, Jours tranquilles à Clichy est très moderne et se lit facilement. Ce qui pourrait être vulgaire voire abject avec d’autres, Henry Miller le transcende, l’allège et en fait de la littérature. Ce livre n’est pas forcement un roman dans la forme mais une belle tranche de vie, optimiste et exubérante. Personnellement, j’aime beaucoup la fraicheur qui se dégage de Jours tranquilles à Clichy et je place dans ma liste à lire, quelques autres romans d’Henry Miller.

Livrepoche.fr, un livre, une poche…

4 Comments
  1. Pingback: SUR LA ROUTE DE JACK KEROUAC - livrepoche

    • Comme Kerouac, Miller se met en scène dans ce roman! Ce que j’aime c’est ce côté totalement débridé, presque amoral!

  2. Pingback: TROPIQUE DU CANCER DE HENRY MILLER - livrepoche

N'ayez pas peur de commenter