Il faut flinguer Ramirez de Nicolas Petrimaux

Il faut flinguer Ramirez de Nicolas Petrimaux, Prix des lycées Angoulême 2019, Prix des libraires de bande dessinée 2018…

Le résumé de l’éditeur: Et si derrière la légende du pire assassin mexicain… Se cachait le meilleur expert en aspirateurs de tous les temps ?


Acte 1

Falcon City, Arizona. Jacques Ramirez travaille à la Robotop, une entreprise d’électroménager et l’un des fleurons industriels du coin. Employé modèle, il bosse vite, bien, et sait surtout se faire discret. Pour cause : il est muet. Sa vie bascule le jour où deux membres d’un dangereux cartel pensent reconnaître en lui l’homme qui a trahi leur organisation par le passé : Ramirez, le pire assassin que le Mexique ait jamais connu. Aussi étonnant que cela puisse paraître, sous le chapeau du nettoyeur légendaire se cacherait désormais… un expert en aspirateurs hors-pair. Et maintenant que les hommes du cartel l’ont démasqué, ils feront tout, absolument tout… pour flinguer ce fumier !

Acte 1:

Cette BD n’a pas besoin de moi pour se vendre, c’est un vrai succès de librairie. Nicolas Petrimaux a mis les petits plats dans les grands pour Il faut flinguer Ramirez. Et pour moi, ça commence par le dessin. J’adore. Le trait à quelque chose d’un peu rétro, d’artisanal et la colorisation est magistrale. Elle donne le ton 70s avec une gamme de couleurs par moment un peu ternies et pour d’autres, une palette étincelante et ultra-péchues. Rien que pour ça, ça vaut le détour.

À cela, on ajoute une mise en scène et un univers digne de Tarantino. Décalage et fausses pubs par exemple qui donnent à l’ambiance une tonalité unique qui colle parfaitement au scénario bien ficelé, trompeur à souhait, de Nicolas Petrimaux. On se laisse porter par le rythme d’un bout à l’autre.

Saurez-vous trouver toutes les références qui se cachent dans les cases?

Acte 2

À suivre…


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 comments to “Il faut flinguer Ramirez de Nicolas Petrimaux”

N'ayez pas peur de commenter