ENDYMION 2 DE DAN SIMMONS

Endymion 2 de Dan Simmons par Livrepoche.fr

Avec Endymion 2, Dan Simmons gravit encore un échelon dans l’intensité dramatique de son récit. Le Cycle d’Hypérion devient un polar intergalactique d’une rare puissance et couvre un spectre de possible si vaste que cela en devient vertigineux.

Le résumé de l’éditeur de poche, iciRaul Endymion a été chargé par le vieux poète Martin Silenus, auteur des « Cantos » inachevés, de sauver la petite Enée des hommes de la Pax, lesquels se fient à une sombre prophétie : elle aura des pouvoirs plus qu’humains et persuadera les fidèles d’abandonner Dieu. 
L’Église charge donc le père-capitaine de Soya de la capturer, mais Endymion le prend de vitesse et emmène l’adolescente de monde en monde, suivi à la trace par de Soya. De son côté, la Pax est plus qu’étonnée par les échecs successifs du père-capitaine et redoute une nouvelle offensive du Technocentre.
Contre le Dieu Machine, il a fallu créer une variété inédite de guerriers invulnérables, et le premier modèle de la série est prêt. Elle s’appelle Némès.

Dan Simmons réussit à conserver une tension perpétuelle et croissante, à distiller des informations sans ne laisser filtrer le moindre détail sur le dénouement. Il parvient à garder la cohérence de son récit malgré les différentes unités qui font le récit. Car Dan Simmons a tissé une toile temporelle très complexe et d’un redoutable efficacité (je n’y trouve aucune faiblesse théorique). S’ajoute à cette complexité, les différents espaces/plans de l’intrigue, la richesse des personnages, etc…

Cette richesse, cette inventivité est parfaitement structurée, incroyablement bien écrite et nous donne un récit juste et prodigieux.

Il ne reste que les 2 tomes (de poche) de L’éveil d’Endymion et l’espoir que la conclusion sera à la hauteur du développement et fera entrer Le Cycle d’Hypérion directement dans mon panthéon de romans cultes avec La horde du contrevent, 1984 et d’autres.

Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter