Après le Monde de Timothée Leman

Après le Monde (2020) de Timothée Leman (scénario et dessin)…

Le résumé de l’éditeur: Depuis qu’une étrange tour de lumière blanche a fait son apparition, le monde s’est progressivement évaporé. Les gens ont disparu un à un, aspirés, inexplicablement. Héli et Selen ne se connaissent pas, mais sont les derniers survivants. Autour d’eux, c’est une ville fantôme, un monde arrêté : ne reste que la mystérieuse tour blanche, qu’ils tiennent pour responsable de toutes ces âmes volées. Alors c’est décidé : ensemble, ils vont y aller afin de découvrir la vérité.

Aujourd’hui, je me suis penché sur une BD sortie très récemment (il y a une dizaine de jours au moment ou j’écris la chronique). Une BD d’un jeune auteur français, Timothée Leman. Après le Monde m’a attiré dès le début par sa couverture d’un gris osé, aux dessins qui semblent crayonnés. Toutes les planches sont du même acabit.

Pour l’histoire Timothée Leman nous raconte un univers Post A onirique/fantastique dans lequel il explore la thématique de la solitude, comme celle du manque. Bien sûr, chaque chose pourrait être une métaphore dans un univers comme celui-ci. Les autres comme des fantômes, distants, le monde comme un danger permanent. La réflexion est à faire à l’intérieur de soi. Après le Monde fleurte avec des touches symboliques et dans ces cas, quand rien n’est clairement exprimé sur les intentions de l’auteur, difficile d’avoir des certitudes sur le sens à donner.

Mais ce n’est pas grave car on est emporté par cette aventure initiatique dont les dessins, très originaux, fins et détaillés sont un vrai plus. Les gris ont une multitude de nuances désaturées presque à l’extrême. Je regrette une fin un peu « facile » qui ne donne pas toutes les clés de compréhension ou de décodage.

Timothée Leman nous amène dans une belle balade au traitement original. Je souhaite beaucoup de succès à Après le Monde car cette BD le mérite.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter