Le système de Ryan Gattis

Le système (2020) de Ryan Gattis, traduit par Nadège Traoré-Dulot…

Le résumé de l’éditeur: 6 décembre 1993. Quartiers sud de Los Angeles.
Scrappy, dealeuse notoire, est abattue et laissée pour morte devant la maison de sa mère, sous les yeux d’un toxico, seul témoin du crime.
Le lendemain, Wizard et Dreamer, tous deux membres d’un gang, sont arrêtés et jetés en prison en attendant leur procès.
Le problème ? L’un est coupable ; l’autre, innocent. Selon la loi du gang, ils doivent se taire et accepter leur sort. Mais, selon la justice, il faut que l’un parle pour dénoncer l’autre. Sinon, l’arme du crime, retrouvée chez eux, les fera tomber ensemble.
Ainsi commence l’histoire d’un crime, des coups de feu au verdict, racontée par le choeur de ses protagonistes : le coupable, l’innocent et la victime, les familles, et les acteurs du système. Ryan Gattis s’attaque à travers ce roman passionnant au système pénal américain, à ses injustices et à la mécanique cruelle qui broie ceux qui tombent entre ses rouages.

3 romans, 2 grosses claques plus un polar très réussi. Ça, c’est mon avis sur les trois romans de Ryan Gattis que j’ai lu. Le 3e étant Le Système, sorti en aout 2021. La couverture est pas géniale, correspond très peu au contenu et j’espère vraiment que la version poche sera dans la lignée graphique des précédents, plus vendeuse. Car il le mérite.

Le Système, c’est le système carcéral et judiciaire américain dans les années 1990, spécifiquement, dans ce roman, pour la gestion des gangs de Lindwood. Ryan Gattis reprend son style à plusieurs voix qu’il a utilisé dans le grandiose Six jours. Et ça fonctionne. 

Chaque personnage est brillamment incarné dans son humanité, sa fonction, ses obligations et dans son rapport aux autres. On est en totale empathie avec chacun d’eux. Un gros point fort donc, en plus des autres.

Car les autres points forts, ce sont les détails qui meublent cette histoire. Ryan Gattis documente très précisément Le Système sans pour autant alourdir le roman. L’histoire est diablement efficace. La tragédie en suspens, l’honneur et la fidélité, même au sein des gangs, poussent les situations à des sommets de tensions. On est sur le fil jusqu’au bout. J’ai aimais les options prisent par Ryan Gattis pour finir ce roman.

De la belle ouvrage que Le Système. Encore. Va falloir compter avec Ryan Gattis désormais.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter