LA MAL DE MER DE MARIE DARRIEUSSECQ

Le mal de mer (1999) de Marie Darrieussecq…

Le résumé de l’éditeur de poche, iciAprès l’école, la petite reste une heure ou deux chez sa grand-mère, en attendant que sa mère vienne la chercher. Elle goûte en regardant les documentaires à la télévision.
Ce jour-là, la robe que porte sa mère est différente. Et au lieu de rentrer à la maison, les voilà qui s’embarquent toutes les deux sur l’autoroute. Elles arrivent au bord de la mer. Les recherches ont déjà commencé.

Voila un roman qui n’est pas des plus abordable. À priori, je dirais que Le mal de mer de Marie Darrieussecq est un roman avec un style confus et peut-être prétentieux. En effet, il n’est pas évident de suivre/comprendre cette histoire et pourtant…

Pourtant, Le mal de mer n’est pas dénué d’une sorte de poésie. Il y a un petit quelque chose dans la prose de Marie Darrieussecq, entre émotions et ressenties. J’ai mis suffisamment de concentration pour suivre à peu près cette histoire. Touchante! Troublante! Sans cela, il est fort à parier que je serais passer totalement à côté.

C’est quand même un avis mitigé, en suspens, que je réserve à Le mal de mer car les intentions de l’auteur ont beaucoup d’importance et là, je ne connais pas assez Marie Darrieussecq pour jauger sa probité d’artiste, son degré d’intransigeance vis à vis d’elle-même et de son oeuvre littéraire. Il n’est pas impossible d’une imposture stylistique.

Pour des cas comme Le mal de mer, j’ai souvent tendance à penser que Marie Darrieussecq aurait pu choisir plus de lisibilité (j’entends par là comprendre ce qu’il se passe) tout en conservant cette forme de poésie sibylline non dénué de charme.

Avec Naissance des fantômes dans la PAL, j’aurais de quoi me faire un avis plus juste sur Marie Darrieussecq, à savoir si j’aime ou je n’aime pas. En tout cas, voila une lecture troublante.

Et vous, que pensez-vous de Marie Darrieussecq?


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

N'ayez pas peur de commenter