Territoires d’Olivier Norek

Territoires (2014) d’Olivier Norek…

Le résumé de l’éditeur: Les exécutions sommaires de trois jeunes caïds de Malceny, « plaque tournante de la came pour l’Île-de-France », mettent la SDPJ sur les dents. Mais le capitaine Coste n’a pas peur de mettre le feu aux poudres…À Malceny, dans le 93, on est habitués aux règlements de comptes. Mais un nouveau prédateur est arrivé en ville et, en quelques jours, les trois plus gros caïds du territoire sont exécutés. Le capitaine Coste et son équipe vont devoir agir vite, car leur nouvel ennemi s’implante comme un virus dans cette ville laissée à l’abandon, qui n’attend qu’un gramme de poudre pour exploser. Une ville où chacun a dû s’adapter pour survivre : des milices occultes surentraînées, des petits retraités dont on devrait se méfier, d’inquiétants criminels de 12 ans, des politiciens aveugles mais consentants, des braqueurs audacieux, des émeutiers que l’État contrôle à distance de drone. Et pendant ce temps, doucement, brûle la ville.
La dernière affaire du capitaine Coste ? Elle se passe en enfer…

Avec Territoires, Olivier norek reste dans une forme de tradition du polar/thriller, la série. Là, c’est le capitaine Victor Coste et toute son équipe qu’on retrouve pour une enquête efficace et rythmé! De mon point de vue, cette enquête est encore meilleure que celle raconter dans Code 93. En gros, l’auteur progresse.

On est dans un vrai bon polar. Je n’emploie pas le terme « thriller » car je ne pense pas que cela en soit un. Une histoire de flics, de commissariat, de quartiers sensibles. Du classique français. Déjà lu? Déjà vu? Oui, et pourtant. Il y a du naturel, de la vie, du réel dans les lignes d’Olivier norek. Le vécu probablement.

Territoires aborde les relations entre 2 univers divergents, opposés, la façon dont ils se confrontent, politiques et racailles. Exagéré peut-être. Pourtant tellement crédible. Logique même tant la corruption et les manipulations n’ont pas de limites. Édifiant. Scandaleux. 

J’ai bien aimé cette enquête. Olivier norek n’a pas encore cédé à la mode des 650 pages et pourvu qu’il y résiste longtemps. Territoires est sans temps mort. Pas d’ennuie en perspective donc.


Série Victor Coste

#1 Code 93

#2 Territoires

#3 Surtensions


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 comments to “Territoires d’Olivier Norek”
  1. Je me suis pris Surface en Audio pour découvrir l’auteur. Il est hyper présent aux Quais du Polar, ses yeux bleu délavé te transperce ^^ J’ai hâte de savoir quel sera mon ressenti vis à vis de ses romans.

    • C’est clair qu’il est séduisant. Je comprends que le public féminin (et masculin aussi) soit séduit. Mais j’ai pas lu (encore) Surface.

N'ayez pas peur de commenter