LE SANG DES PRINCES 1. L’APPEL DES ILLUSTRES DE ROMAIN DELPLANCQ

Le sang des princes, t1 L’appel des illustres de Romain Delplancq…

Le résumé de l’éditeur de poche, FolioLe destin des ducs Spadelpietra est assuré. Inexorable. Une ascension déterminée vers le pouvoir, vers la couronne, vers la place qui leur revient de droit. Ils sont les pacificateurs, les bâtisseurs, les gouverneurs de Slasie. Ils sont les Illustres. 
Mais les nomades austrois y font à peine attention. Leur monde n’est fait que de théâtre, de musique, d’art et d’inventions dont ils gardent jalousement les secrets. Leur vie est une mécanique bien huilée, à l’image de leurs automates. 
Et pourtant, un tout petit hasard vient gripper les rouages de l’histoire. Une toile découverte par les Spadelpietra qui catapulte son peintre, le jeune Mical, dans une longue fuite… 

Premier tome du diptyque Le sang des princesL’Appel des Illustres mêle habilement histoire, aventure, art et politique. Un roman qui marque les débuts en fantasy d’un jeune auteur à suivre assurément.

Voila L’Appel des Illustres, le tome 1 de Le sang des princes de Romain Delplancq, une histoire de Fantasy en 2 parties. Et j’en profite pour remercier les Éditions Folio pour cet envoie avant la date de sa sortie officielle en poche prévue pour début janvier 2018.

L’Appel des Illustres nous plonge dans un univers d’art et de culture ainsi que dans le monde coloré des gens de la route, des saltimbanques, des amuseurs. Proche de ce que pourrait être le cirque mais étendue à beaucoup plus d’activités.

Il n’y a pas de révolution du genre, on retrouve les codes et conventions, entre médiévalisme et touches de surnaturel, les situations sont accès aventures. Romain Delplancq fait la différence dans les petites choses, avec certains éléments qui se révèlent très intéressants.

Dans un style fluide quoique ne manquant pas d’une certaine richesse, voir d’une certaine tenue, Romain Delplancq nous offre un tome 1 stimulant même si l’intrigue n’atteint pas un paroxysme d’intensité. Je ne reste pas moins curieux de ce qui va advenir des protagonistes. C’est peut-être du à la richesse du nombre de personnages qui entraîne une moindre empathie avec le sort de chacun.

J’avoue avoir préféré les chapitres parlants des saltimbanques plutôt que ceux, plus standard, qui parlent des Illustres (Ducs et Princes) enlisés dans leurs intrigues familiales à base de trahisons et de non-dits.

Je me suis bien régalé à cette lecture et je regrette déjà l’attente avant la sortie du second tome de Le sang des Princes, L’Éveil des réprouvés.


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

2 Comments
    • Un partenariat Folio! Il paraît que le second tome est plus rythmé et un peu plus original!
      Comme tu dis, affaire à suivre…

N'ayez pas peur de commenter