Le passager de Jean-Christophe Grangé

Le passager (2011) de Jean-Christophe Grangé…

Le résumé de l’éditeur: Je suis l’ombre. Je suis la proie. Je suis le tueur. Je suis la cible. Pour m’en sortir, une seule option : fuir l’autre. Mais si l’autre est moi-même ?…

À partir d’un certain nombre de lectures très appréciées de Jean-Christophe Grangé, je peux dire que j’aime énormément cet auteur. Avec Le passager, c’est encore une réussite. Un thriller qui tient ses promesses et c’est pas évident car avec les même ingrédients éculés, meurtres en série, enquêteur torturé, Jean-Christophe Grangé réussit à apporter ce supplément d’originalité qui me fait accrocher. Et c’est peut-être parce qu’il ne facilite pas la tache en faisant appel à un héros récurrent.

Le style et un non-style à base de dialogues, de scènes descriptives/explicatives et d’actions. Les chapitres courts ajoutent à l’effet page-turner. Et ce n’est pas forcement une mauvaise chose. Ce non-style permet une lecture un peu moins concentrée, plus naturelle et fluide. 1000 pages passent mieux ainsi.

Pour ce qui est de l’histoire, la bonne idée de Jean-Christophe Grangé est de remonter à rebours les meurtres, plus on avance, plus on revient en arrière. Une double progression qui casse la linéarité. Ce qui m’a séduit avec Le passager (je ne l’avais pas remarqué avant), c’est la façon dont il tombe dans les clichés avec les réaction/réflexions de ces personnages pour, dans la scène suivante, retourner le cliché et apporter plus de nuance.

Le passager est un roman que j’ai dévoré et tout en avançant, je sentais que la fin ne serait, ne pourrait pas être du même niveau d’originalité. Je n’excluais pas une déception. Si la fin est, pour partie, classique, le reste est très honorable. Difficile de faire autrement. Cela ne m’a aucunement gâché ce roman. 


Livrepoche.fr, un livre, une poche…

One comment to “Le passager de Jean-Christophe Grangé”

N'ayez pas peur de commenter